Le Département donne ses livres pour promouvoir les auteurs provençaux à l’international

Pour promouvoir la Provence et ses auteurs, une convention a été signée entre le département des Bouches-du-Rhône et l’Institut Culturel Français de Cracovie, mardi 20 mars 2018. Première étape de cette collaboration : un don de livres, de Marcel Pagnol en passant par Jean-Claude Izzo, Jean  Contrucci ou encore Philippe Carrèse.

Au total, une cinquantaine de livres a été remis à l’Institut Culturel Français de Cracovie, établissement destiné à promouvoir la langue et la culture française en Pologne. Une partie des livres a été directement donnée par la bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, une autre achetée par le Département, pour permettre aux 1 500 inscrits à l’Institut de découvrir la culture provençale au travers de la littérature.

« On s’est aperçu qu’ici, à Cracovie, le Français est une langue pas mal enseignée. La culture du livre existe encore et on y trouve toujours de nombreuses librairies ! On essaye donc de faire connaître notre territoire au travers des livres », explique Martine Vassal, présidente (LR) du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône.

Signature de la convention entre Frédéric de Touchet, directeur de l’Institut Culturel Français de Cracovie et Patrick Boré, vice-président du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, aux côtés des élus locaux © AP

Attirer les étrangers à apprendre le français en Provence

Pour le Département, le don des livres provençaux à l’Institut Culturel Français marque la première étape de la collaboration entre les deux organismes. L’objectif est par la suite de faire venir en Provence des élèves de l’Institut qui souhaitent apprendre le français. Et ce grâce aux établissements labellisés « FLE » (pour « Français Langues Étrangères ») dont l’enseignement du français y est de qualité.

On compte 15 établissements FLE sur l’ensemble de la région PACA, dont trois dans les Bouches-du-Rhône (deux à Marseille et un à Aix-en-Provence). Le Département va travailler avec eux dans l’optique de mettre en place une promotion de ces établissements afin d’attirer les élèves de l’Institut Culturel Français afin qu’ils n’aillent pas étudier le français dans d’autres villes de France. « L’ouverture de la ligne directe entre Marseille et Cracovie est une opportunité qui va nous permettre de développer l’attractivité du territoire dans ce sens », ajoute Martine Vassal.

Aider aussi les Provençaux à apprendre des langues étrangères

Le Département a également profité de son déplacement à Cracovie pour amorcer une autre convention, cette fois avec la municipalité de la deuxième ville de Pologne. Le Conseil départemental a lancé à l’été 2017 le programme « EnVol » qui permet à des jeunes d’effectuer un service civique dans un pays étranger (Allemagne, Arménie, Hongrie, Israël ou Italie). « L’idée est de motiver la jeunesse à se déplacer dans d’autres villes. Cela leur permettra par la suite de mettre plus de chances de leurs côtés pour trouver un emploi grâce à cette expérience », met en avant Patrick Boré, vice-président du Département des Bouches-du-Rhône en charge des relations internationales et européennes.

Le Conseil départemental a pour objectif de lancer un deuxième volet du programme EnVol en intégrant de nouvelles villes au dispositif. Parmi elles, celle de Cracovie. 25 jeunes ont pour le moment bénéficié du dispositif qui vient en complément de l’offre de mobilité pour les jeunes qui existe déjà, comme Erasmus par exemple, en touchant un public qui n’y a pas accès.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE