Découvrez les images de l’extension de l’Aéroport Marseille Provence

L’Aéroport Marseille Provence a levé le voile sur le projet d’agrandissement et de création d’un nouveau hall d’embarquement avec ses commerces, au coeur du terminal 1. Un projet imaginé par l’architecte star Norman Foster, que l’on connait bien pour l’ombrière du Vieux-Port ou le Viaduc de Millau, réalisé aux côtés des Marseillais de l‘agence Tangram.

Après l’ombrière, le britannique Norman Foster revient donc dans le Sud de la France pour réaliser un nouveau projet symbolique : l’extension de l’aérogare principale de l’Aéroport Marseille Provence.

Il y avait 4 équipes d’architectes en course pour la finale de ce concours international :

  • L’agence KPF, le cabinet Carta & Associés et la société Ingérop
  • L’agence RSH & Partners, l’agence MAP et la société Egis
  • L’agence Foster + Partners, l’agence Tangram architectes et la société d’ingénierie canadienne WSP
  • L’agence d’architecture norvégienne Nordic et la société d’ingénierie Setec.
L’aéroport aujourd’hui avec un vide entre les deux halls
Le projet de nouveau bâtiment nommé « Coeur d’aéroport » viendra connecter les deux halls

Un projet en deux phases

Différentes constructions sont prévues dans les années à venir :

– 1ère étape: le cœur d’aéroport, d’une surface de 20000 m2. Il reliera les halls A et B du terminal 1 et permettra de centraliser de nombreuses fonctions opérationnelles telles que les contrôles de sûreté avec des équipements de nouvelle génération. Davantage de commerces et de restaurants seront proposés grâce à la création d’un nouvel espace en zone côté piste. Officiellement présenté le jeudi 23 novembre 2017, le cœur d’aéroport sera livré fin 2022 et inauguré début 2023.

– 2ème étape : une jetée d’embarquement internationale, d’une surface de 13500 m2, sera construite dans le prolongement du Cœur, à horizon 2027. Elle permettra de créer des postes avions supplémentaires, portant la capacité globale du terminal 1 de 8 à 12 millions de passagers.

Ces deux projets représentent un investissement global estimé à 250 millions d’euros, incluant tous les travaux connexes. Ils font partie du nouveau plan stratégique Cap 2025, adopté en 2016.

Le projet de « Coeur aéroport » avec » la jetée » qui se poursuivra sur la piste

En terme d’accessibilité, pas de projet de connexion de l’aéroport avec une gare ou un métro express comme dans les autres grandes villes dans le monde. Le projet de connexion entre l’aéroport et des transports en commun est plus modeste mais devrait tout de même améliorer la situation, comme l’explique Pierre Régis, directeur de l’aéroport « La gare de Vitrolles (ndlr : située à 1 km de l’aéroport) dessert aujourd’hui 63 destinations, et accueille 200 000 passagers chaque année. On va créer une ligne de navettes directes sur une voie dédiée, entre l’aéroport et la gare en 2021. Il y aura un pont pour enjamber la rocade et ainsi circuler sans aucune contrainte. Une étude est en cours, elle sera rendue en fin d’année« .

Carte de situation entre l’aéroport et la gare de Vitrolles – Aéroport

Les autres visuels du projet

La future salle d’embarquement
Une terrasse panoramique
Le futur terminal principal de l’aéroport

Le planning

  • 2017 – 2019 : études
  • Mai 2019 : début des travaux préparatoires
  • Mi 2020 : pose de la première pierre
  • Fin 2022 : livraison du bâtiment
  • Début 2023 : Inauguration du « Coeur » (objectif : être prêt pour la coupe du monde de rugby)
  • Inauguration de la jetée : 2027

Le projet va prendre en charge le doublement de la surface du terminal principal qui passera ainsi de 30 000 à 60 000 m2, afin de répondre à l’augmentation du trafic. En effet, comme l’avait évoqué Jean-Paul Ourliac, Président du Conseil de Surveillance, l’année passée « L’ambition de l’Aéroport Marseille Provence est de s’affirmer comme la référence des aéroports régionaux européens, pour la qualité de services rendus aux clients et l’excellence opérationnelle. Son objectif est d’accueillir 11 millions de passagers en 2025. » (ndlr : contre 8,5 millions en 2016).

L’objectif est d’augmenter le chiffre d’affaires de 180 M€ à 2025, soit +40%.

La maquette du projet en images

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE