Suppression de la taxe d’habitation, quelle situation pour Marseille et la Provence ?

La suppression de la taxe d’habitation pour 80% des français est une promesse de campagne du Président Emmanuel Macron qui va bientôt entrer en application. Elle va créer un manque à gagner de plus de 9,5 milliards d’euros pour les communes d’ici 2020. Le gouvernement a promis de le compenser, mais certains élus s’inquiètent.

Marseille est la ville de France la plus touchée par la réforme. En effet, sur un peu plus de 200 millions d’euros de recettes chaque année, qui permettent entre autres de financer l’investissement de la ville mais aussi le fonctionnement des écoles, des crèches, des centres aérés ou des bibliothèques, 178 millions seront supprimés… Il restera donc à la ville de Marseille 22 millions d’euros de taxe d’habitation chaque année, prélevés auprès des foyers les plus aisés.

Selon la commission des Finances du Sénat, en 2020, ce sont exactement 78,67% des foyers fiscaux français qui ne paieront plus cet impôt, qui est aujourd’hui une ressource importante pour les communes et les intercommunalités.

Sur cette carte publiée par FranceInfo, on peut voir les communes concernées dans les Bouches-du-Rhône. A Marseille par exemple, plus de 83% des foyers sont concernés par la suppression, contre 62% pour Cassis et 68,7% pour Aix en Provence ou 81% pour Aubagne.

Et si le gouvernement se veut rassurant en annonçant notamment que les villes qui verront leur nombre d’habitants augmenter, recevront plus d’argent… Pas sur que cela suffise à rassurer les élus locaux.

En effet, Gérard Darmanin, ministre de l’Action et des comptes public, a expliqué cette semaine à l’occasion d’une conférence de presse « Nous allons compenser l’intégralité de cet impôt, non seulement par rapport à l’année 2017 mais par rapport à la dynamique, la dynamique des habitants, et la dynamique des bases, c’est-à-dire des nouveaux locaux par exemple, qu’un maire construirait dans sa commune« , puis dans trois ans, « nous allons réfléchir à une nouvelle fiscalité locale« .


 

Le site internet Plan-immobilier.fr a cherché à mettre en évidence les disparités des taxes d’habitation dans la métropole marseillaise.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE