Fin du blocage des centres de transferts à Marseille, vers la fin de la grève des éboueurs ?

La métropole Aix Marseille Provence vient de communiquer pour faire part d’un retour à la normale prévu d’ici ce week-end, suite à la grève des éboueurs de la société Derichebourg, qui a conduit au blocage des centres de transferts des ordures ménagères et paralysé toute la ville.

« Suite au déblocage des centres de transferts des ordures ménagères intervenu en fin de matinée, les services du Conseil de Territoire Marseille Provence se sont immédiatement mobilisés pour collecter les 4 500 tonnes de déchets présents dans les rues depuis mercredi.

Depuis le début de la grève des employés de la société Derichebourg, les agents de la Métropole ont organisé des convois pour décharger les bennes pleines dans des centres de transfert des communes avoisinantes. La nuit dernière, ce sont ainsi 40 véhicules qui ont pu être vidés, permettant, dès ce matin, de reprendre la collecte prioritairement aux abords des écoles et des hôpitaux.

Cet après-midi, les autres bennes, qui n’avaient pu être déchargées, faute d’accès aux centres de transfert marseillais, seront vidées, permettant l’organisation d’une tournée avec l’ensemble des véhicules disponibles, dès la nuit prochaine.

Par ailleurs, en complément de la douzaine de points mis en place vendredi dans les 2e, 15e et 16e arrondissements, des caissons supplémentaires ont été installés ce mardi matin pour permettre aux particuliers de déposer leurs ordures.

Les moyens des équipes de collecte seront renforcés (tournées supplémentaires…) pour enlever les ordures résiduelles encore présentes sur la chaussée et permettre un retour à la normale ce week-end.

La Métropole Aix-Marseille-Provence se félicite de la levée des blocages. Elle déplore toutefois que la grève des employés de la société Derichebourg se poursuive dans les 2ème, 15ème et 16ème arrondissements et espère que l’entreprise et ses salariés trouveront rapidement un accord dans l’intérêt de tous.« 

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE