Le Département finance 23 nouveaux véhicules pour la police municipale de Marseille

© AP

Le Département des Bouches du Rhône a officiellement remis les clefs de 23 véhicules, comprenant voitures, motos et scooters, à la police municipale de Marseille. Des véhicules financés à 80% par l’institution dans le cadre du Plan pour Marseille, qui prévoit 100 millions d’euros d’aide sur trois ans pour la ville.

Au regard de l’augmentation des effectifs de la police municipale, passant de 220 agents en 2012 à 422 en 2017, la ville de Marseille a procédé à l’acquisition de nouveaux véhicules pour remplacer les véhicules reformés et renforcer le parc existant.

23 véhicules supplémentaires ont ainsi été acquis par la Ville de Marseille, tous équipés des fonctionnalités nécessaires à la mission des agents municipaux :

  • 9 véhicules légers de police de type « Renault Scenic »
  • 2 véhicules légers de police de type « Citroën C3 Picasso »
  • 6 motos de police Yamaha Tracer 900 (1 200m3)
  • 6 scooters de police MBK Evolis (125 cm3)

Le montant total de ce matériel, à hauteur de 291 665€, est financé à 80% par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône. Il s’inscrit dans le cadre du Plan pour Marseille, signé en octobre 2016 par Martine Vassal, présidente du Conseil départemental, et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille.

Martine Vassal, présidente du département des Bouches-du-Rhône, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, et les élus lors de la remise des clés des véhicules © CD 13

« Jouer collectif pour la sécurité»

Si la sécurité ne fait pas partie des compétences du Conseil départemental, l’institution a décidé d’y octroyer 2 millions d’euros de son budget en 2016 et en 2017. Martine Vassal en a également fait une des priorités du Plan pour Marseille de 2016, insistant sur la nécessité de « jouer collectif pour la sécurité ».

Ce partenariat prévoit une aide de 100 millions d’euros sur trois ans du Département pour la Ville de Marseille dans quatre domaines principaux : éducation et jeunesse, sécurité, patrimoine et culture, et sport. L’objectif ? Accélérer les projets de proximité et du quotidien nécessaires aux Marseillais et réalisables en quelques années.

Concernant le domaine de la sécurité, outre le renforcement des moyens mis à la disposition de la police municipale, ce volet prévoit également le renouvellement du parc des engins d’intervention du Bataillon des marins-pompiers, qui a déjà bénéficié d´un peu plus de 11 millions d’euros d’aide départementale, ou encore l’extension du système de vidéo-protection urbaine. « Nous avons augmenté le nombre de caméras de surveillance dans la ville de Marseille. 50 nouvelles caméras ont été installées dans les sites les plus sensibles de la ville, pour leur rôle dissuasif et régressif », a mis en avant Martine Vassal.

Au total, ce sont ainsi plus de 1 000 caméras de surveillance dont disposent les 422 agents de la police municipale à Marseille. « Les chiffres montrent l’efficacité de la police municipale : plus de 700 personnes ont été interpellées en flagrant délit depuis le début de l’année 2017 », a souligné Jean-Claude Gaudin.

40 millions d’euros déjà utilisés

Un an après la signature du Plan pour Marseille, l’enveloppe de 100 millions d’euros a déjà été entamée à 40%. 40 millions d’euros ont ainsi déjà été utilisés pour financer des projets ayant pour but d’améliorer le cadre de vie des Marseillais.

Parmi eux, les rénovations complètes du mythique Bowl du Prado ou du Stade de la Pomme, tous deux inaugurés récemment, et qui ont été financés à 80% par le Département. Des travaux dans plusieurs groupes scolaires, notamment celui du Rouet (8e) ont également été lancés.

Pour aller plus loin

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE