Une Marseillaise lance des cosmétiques naturels et anti-gaspi !

Une Marseillaise lance des cosmétiques naturels et anti-gaspi !
Saviez-vous que, chaque année, en France, 211 tonnes de vernis à ongles sont gaspillées et se retrouvent dans la nature ? Pour lutter contre cette pollution, Maeva Bentitallah, une entrepreneure marseillaise, a créé « Clever Beauty », une gamme de cosmétiques anti-gaspillage et naturels.

Les vernis à ongles de la marque Clever Beauty sont composés à 85% de produits naturels. Leurs autres atouts : ils ne sont pas testés sur les animaux et, grâce à un bouchon innovant créé par Maeva Bentitallah, il est possible de lutter contre le gaspillage de la fin des flacons. « 68% des femmes n’ont jamais fini un vernis à ongles. La cause ? Un pinceau trop court pour atteindre le fond du flacon. Le produit devient hors d’atteinte dès la moitié du flacon », explique la créatrice.

Quelques mois après la création de sa marque, la jeune marseillaise lance enfin ses premiers flacons de vernis à ongles via une campagne de financement participatif. 12 teintes existent pour le moment. Objectif : 400 préventes qui permettront de boucler le financement de la production. Les produits seront ensuite disponibles à la vente d’ici le début de l’été 2018. Et si plus de vernis sont commandés ? « Cela me permettra de commencer à financer un dissolvant, lui aussi naturel. Avec toujours l’idée d’ajouter une astuce qui change la vie », met en avant Maeva Bentitallah.

Les 12 teintes des vernis naturels de chez Clever Beauty sont déjà disponibles en prévente via une campagne de crowdfunding.

La fin du gaspillage de vernis

C’est en voyant sa mère transvider ses pots de vernis lorsqu’ils étaient à moitié vides, et donc manipuler ces matières chimiques, que Maeva Bentitallah a eu l’idée de créer sa propre marque. « À cet instant, l’idée est née : je me suis dit qu’il y avait sûrement un autre moyen pour faciliter l’utilisation du vernis à ongles, éviter le gaspillage et dans un même temps réduire les solvants chimiques », explique-t-elle.

La jeune femme pense alors à créer un pinceau sur-mesure entièrement adapté au flacon de vernis à ongles pour être sûre de pouvoir récupérer le produit dans son intégralité. Pendant six mois, elle a imaginé, testé et expérimenté, au Fablab d’Aix-en-Provence, différents systèmes afin d’atteindre son objectif. « Déjà, lorsque le flacon de vernis est fermé, le pinceau atteint quasiment le fond du pot. Le bouchon est ensuite doté d’un dispositif qui permet, à l’aide d’une simple pression, de le faire descendre jusqu’au bout », précise Maeva Bentitallah.

Des produits naturels à hauteur de 85%

Une fois ce problème résolu, la jeune femme a souhaité aller encore plus loin, afin de proposer un produit cohérent avec ses valeurs. Pour cela, elle a créé une formule à base de 85% de produits naturels, à savoir des solvants biosourcés issus de la chimie verte et qui proviennent de coton, de maïs et de manioc. Le reste est composé de pigments naturels et de conservateurs naturels. Aucune trace ici de perturbateurs endocriniens, d’agents allergisants ou encore d’éléments cancérigènes. « Formulés en plus sans benzophénone, mes vernis sont également adaptés pour les futures mamans, les mains sensibles et les femmes qui feront la beauté de demain », met en avant Maeva Bentitallah.

Autre avantage pour les vernis à ongle de Cleaver Beauty : ils peuvent être recyclés, contrairement aux vernis traditionnels. « En raison du reste de vernis qui ne peut être utilisé dans un flacon classique, et compte tenu des produits chimiques qu’il contient, le verre ne peut être recyclé. Pour le recycler, il faudrait le nettoyer et utiliser pour cela 50 ml d’acétone pour un pot d’environ 10 ml de vernis, ce qui au final polluerait également ! », signale la jeune entrepreneure. Outre le recyclage possible de ses flacons, Maeva Bentitallah compte aussi mettre en place un service de « consigne » : ramener ses flacons vides pour bénéficier de réduction sur ses prochains achats, comme certaines marques de cosmétiques le font déjà.

Maeva Bentittalah a créé des vernis à ongles composés de 85% de produits naturels, à savoir des solvants biosourcés issus de la chimie verte.

Une commercialisation prévue pour l’été 2018

Encore étudiante au moment de sa volonté d’entreprendre, Maeva Bentitallah a pu réaliser son ambition en suivant le programme étudiant-entrepreneur au sein du pôle PÉPITE PACA Ouest, un dispositif permettant de mener un projet entrepreneurial en même temps que ses études. Son projet entrepreneurial a connu un coup d’accélération à la rentrée de septembre 2017 avec son installation au sein de la pépinière d’entreprise Cleantech au Technopole de l’environnement de l’Arbois.

Prochaine étape : la commercialisation de sa première gamme de vernis à ongles, composé de 12 teintes, à un prix fixé aux alentours de 20€ le flacon. En plus d’être naturels et anti-gaspi, leur créatrice assure leur brillance et leur longue tenue. Ils seront à retrouver sur l’e-shop de la marque ainsi que dans des magasins de beauté spécialisés, des instituts de beauté et des parapharmacies.

Dans le futur, la jeune entrepreneure aimerait développer son concept de maquillage naturel pour étoffer l’offre assez pauvre actuellement. Sans oublier le packaging intelligent et toujours dans l’esprit de répondre aux besoins des consommateurs.

Commentaires Facebook

8 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Pierri, c’est avec plaisir que je vous communiquerai toutes les informations nécessaires. N’hésitez pas à suivre l’actualité sur les réseaux sociaux @cleverbeautyfr.
    Bien à vous

  2. Bravo à vous pour cette idée j’attends avec impatience la commercialisation des vernis s’est tout à fait se que je cherche. Ou peut on les acheter et à partir de quand. Merci

  3. De l’innovation, du naturel, du eco-responsable, et plus que du Made in France… du Made in Aix!!! J’adooore!!! Je vais tout de suite chercher où ça en est pour découvrir ces nouveaux petits bonheurs colorés pour les ongles!!!

LAISSER UNE RÉPONSE