Marseille va donner à la Métropole : Vélodrome, Opéra, piscines, bibliothèques…

A Marseille, le conseil municipal s’agite en coulisse… Les élus de la majorité (Les Républicains), emmenés par le maire Jean-Claude Gaudin, ont décidé de voter le transfert de la gestion des équipements municipaux à la métropole Aix Marseille Provence. Une décision rejetée en partie par l’opposition, mais qui a tout de même été adoptée.

Stade Vélodrome, dit « Orange Vélodrome », Odéon, Opéra municipal, Palais Omnisports Marseille Grand-Est et du Palais des sports, piscines, médiathèques… D’ici la fin de l’année, tous ces équipements devraient appartenir à la métropole et non plus à la ville de Marseille.

L’objectif ? « Soulager les finances de la ville et faire participer les habitants qui profitent de ces équipements sur tout le territoire métropolitain » comme l’explique Jean-Claude Gaudin, également Président de la métropole Aix Marseille Provence et ses 92 communes autour de Marseille.

Prochaine étape ? La métropole AMP votera la 13 juillet pour savoir si elle accepte ou non de récupérer les équipements marseillais à sa charge.

Pour l’opposition socialiste, il y a nécessité à transférer les grands équipements comme le Vélodrome et l’Opéra, car ils ont un rayonnement métropolitain, mais pas les piscines de quartier ou encore les bibliothèques, comme nous l’explique le Président du groupe socialiste au conseil municipal, Benoit Payan, qui a d’ailleurs déposé un amendement à cette délibération. Un amendement retoqué, car il n’a pas été validé par la majorité des élus municipaux.

Pour Jean-Claude Gaudin, l’amendement socialiste n’a pas de sens : « La métropole doit être un vecteur fort de rayonnement de Marseille et son territoire, ce qui est le cas avec la politique des transports que nous menons avec une assiduité totale, mais aussi pour l’économie, l’aménagement, la politique de l’habitat, etc… Il s’agit de créer des réseaux qui auraient une valeur ajoutée. Si on refusait à la ville de Marseille, le transfert des médiathèques et piscines, il faudrait que tous les équipements du même type des autres communes soient rendus aux municipalités, notamment la piscine des Gorguettes à Cassis, les 16 piscines d’Aix-en-Provence, les 3 piscines de Vitrolles, la piscine du Pays Salonais…« 

Les équipements que la ville veut transférer à la métropole

Le conseil municipal du 26 mai 2017 a voté le transfert de plusieurs équipements à la métropole Aix Marseille Provence, qui se chargera d’approuver ou non ces choix à l’occasion de son prochain conseil de métropole.
1- Les équipements dont le rayonnement et la fréquentation dépassent largement le cadre communal en s’inscrivant dans les fonctionnalités de la ville-centre de la Métropole, et dont la reconnaissance de l’intérêt métropolitain élargira encore le potentiel d’action et de développement au bénéfice d’une large population de l’aire métropolitaine.
–> Il s’agit de l’établissement culturel de l’Opéra et de l’Odéon, de l’École supérieure d’art et de design Marseille-Méditerranée, du Conservatoire national à rayonnement régional, du stade Orange Vélodrome (et du stade Delort régi par le contrat de partenariat relatif au stade Orange Vélodrome et ses abords), du Palais Omnisports Marseille Grand-Est et du Palais des sports (dont le gymnase Raymond-Teisseire attenant).
2- Les équipements culturels de type médiathèques/bibliothèques afin de les intégrer dans un réseau métropolitain d’équipements de lecture publique, et qu’ils contribuent ainsi à la valeur ajoutée métropolitaine au service des usagers marseillais et métropolitains.
–> Des équipements culturels relèvent déjà de la Métropole Aix-Marseille-Provence depuis le 1er janvier 2016, avec délégation de compétence aux Conseils de territoire concernés. Parmi ceuxci, 8 sont des équipements de type médiathèques/bibliothèques, dont un est encore en projet. Avec les propositions de transferts d’autres communes, le réseau pourrait compter une quarantaine de médiathèques/bibliothèques en intégrant les équipements suivants de la Ville de Marseille : les bibliothèques de l’Alcazar, de Bonneveine, du Merlan, des Cinq-Avenues, de la Grognarde, de Saint-André, du Panier et de Castellane. Par ailleurs, le projet de médiathèque de Saint-Antoine (en cours de procédure) serait également intégré à ce processus de transfert.
3- Les équipements sportifs de type piscines/centres aquatiques, afin qu’ils participent à une politique métropolitaine de développement du «savoir nager», et qu’ils bénéficient des effets positifs d’une gestion globalisée à l’échelle de la Métropole tout en conservant les liens de proximité avec les communes et leurs usagers.
–> Des équipements sportifs relèvent déjà de la Métropole Aix-Marseille-Provence depuis le 1er janvier 2016, avec délégation de compétence aux Conseils de Territoire concernés. Parmi ceux-ci, 18 sont des piscines ou des équipements d’activités aquatiques, trois d’entre eux étant en projet. Avec les propositions de transferts d’autres communes, le réseau pourrait compter plus d’une trentaine de piscines ou centres nautiques en intégrant les équipements suivants de la ville de Marseille : les piscines Louis-Armand, Bombardière, Vallier, Bonneveine, Desautel, Pontde-Vivaux, Frais Vallon, Saint-Charles, Saint-Joseph, La Martine, La Castellane, Pointe Rouge (piscine d’été), René-Magnac, La Granière et Busserine. Deux projets de piscines en cours de procédure (Euroméditerranée, rénovation de la piscine de Luminy) seraient également intégrés à ce processus de transfert.

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE