Reportage au coeur du chantier de transformation de la rue Paradis

Les images de la future rue Paradis réaménagée

La rue Paradis, l’une plus célèbres et plus luxueuses de la ville, va faire peau neuve entre la place Estrangin et la place du Général de Gaulle, qui débouche sur la Canebière. Les travaux ont démarré le 28 février, la livraison du chantier est prévue début 2018. Des changements de sens de circulation entrent en jeu.

Le projet comprend : l’élargissement des trottoirs, la création de zones fonctionnelles pour les livraisons, l’organisation du stationnement et la plantation d’arbres. Les sols seront également rénovés et homogénéisés, ainsi que l’éclairage.

Le chantier rue Paradis le 21 mars 2018 © JZ

Les sens de circulation changent !

« Les travaux du  tronçon situé entre le carrefour des rues Vacon /Pythéas et le carrefour des rues-Saëns/Jeune Anacharsis  ont démarré le 20 mars 2017, pour une durée prévisionnelle de 5 semaines. Durant cette période, seront mises en place des modifications provisoires de circulation dans les rues adjacentes, la circulation étant maintenue en permanence sur la rue Paradis.

Dans un premier temps, les travaux concerneront le trottoir Ouest (côté pair) et le demi-carrefour Paradis/Saint-Saëns. A cette fin, la portion de la rue Saint-Saëns, entre la rue Molière et la rue Paradis, sera fermée à la circulation. L’itinéraire de déviation ci-dessous sera mis en place. Une aire de livraison sera aménagée sur la rue Paradis à hauteur du n°20. » précise la métropole.

modification-sens-circulation-rue-paradis

legende

« Les travaux concerneront ensuite le trottoir Est (côté impair) et le demi-carrefour Paradis/ Jeune Anacharsis. A cette fin, la portion de la rue Jeune Anacharchis, entre la rue Haxo et la rue Paradis, et la rue Haxo entre la rue du Jeune Anacharchis et la rue Davso seront fermées à la circulation. »

sens-circulation-modifie-rue-paradis

 

Une rue Paradis apaisée pour laisser plus de place aux piétons

Le projet attendu depuis plusieurs années et maintes fois repoussé faute de budget et de « superposition » avec d’autres projets, notamment la requalification du Vieux-Port, verra enfin le jour, au premier trimestre 2018.

La rue Paradis est bien souvent sur une seule voie à cause d'une stationnement en double file
La rue Paradis est bien souvent praticable sur une seule voie à cause du stationnement en double file

Le périmètre de transformation s’étale sur 600 mètres entre la place Estrangin et la Canebière. Il comprendra une rénovation totale de la rue, pour un coût estimé à 4,5 millions d’euros, études et travaux compris. Rappelons que la rue Paradis est la plus longue rue de la ville avec près de 3 kilomètres de long du Vieux-Port à l’avenue du Prado.

Une zone 30, une bande cyclable, des trottoirs élargis et des arbres

La requalification de la rue Paradis se veut « exemplaire » comme l’avaient expliqué les élus présents lors de la concertation en septembre dernier. L’objectif est de créer une seule voie de circulation descendante vers la Canebière pour les voitures et les bus au lieu de deux aujourd’hui. Ce gain de place considérable permet :

  • d’aménager une seule voie de circulation au centre avec des trottoirs de part et d’autres, d’une largeur de 4,20 mètres (contre 2,50 mètres habituellement pour ce type de rue), ce qui permet de faire circuler facilement les voitures, les bus et les vélos, sachant qu’un marquage au sol est prévu pour les vélos qui montent la rue, quand à ceux qui descendent dans le sens de circulation des voitures et bus, ils devront serrer à droite
  • de réduire le stationnement et d’installer un dispositif de stationnement « intelligent » avec capteur de détection sur la borne d’arrêt minute, avec un temps maximal de 30 minutes pour permettre une plus grande rotation du nombre de stationnement
  • d’élargir les trottoirs de chaque côté de la chaussée
  • d’aménager des plateaux surélevés à chaque croisement (comme ci-dessous au croisement Paradis – Grignan) pour apaiser la circulation et permettre aux piétons de ne pas changer de niveau par rapport au trottoir pour traverser. Chaque plateau accueillera de nouveaux arbres pour recréer une ambiance de place plus conviviale à chaque intersection, le revetement au sol sera le même que celui sur les trottoirs (plus qualitatif que sur la chaussée centrale)
  • d’aménager une bande d’usage sur le côté droit de la rue en descendant qui accueillera les zones de livraison, les 10 nouveaux conteneurs enterrés qui remplacent les poubelles actuelles et permettent de doubler la capacité dans la rue, de planter 22 arbres – des marronniers rouges, identiques à ceux déjà présents sur les places Estrangin et du Général de Gaulle – et de maintenir les trois arrêts de bus
plan-projet-rue-paradis
Le plan du projet

Côté stationnement, les élus ont expliqué les grands changements dans ce quartier, qui devraient permettre de mieux répartir les besoins des habitants, des commerçants et des gens de passage pour consommer. En effet, les 9 nouvelles aires de livraison aménagées le long de la rue serviront à plusieurs usages selon les moments de la journée :

  • comme convenu avec les commerçants de la rue, de 9h à midi, les aires serviront à la livraison des 100 commerces de cette portion de la rue
  • l’après midi, les aires de livraison basculeront en stationnement minute avec bornes intelligentes directement connectées avec la police, pour limiter le temps de stationnement à 30 minutes et ainsi encourager plus de turn-over pour les commerces du quartier
  • le soir et la nuit, les places deviennent gratuites pour les résidents du quartier qui auront ainsi de quoi se garer en bas de chez eux, à condition de libérer la place avant 9h le lendemain.
Le projet vu de nuit
Le projet vu de nuit

lionel-royer-perreautLionel Royer-Perreaut, ancien vice président de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) en charge la Commande Publique, autrement dit des appels d’offres, nous explique le projet « L’idée de ce projet, à l’instar de ce qui se fait ailleurs dans le centre-ville et dans tous les centre-villes de France depuis des années, est d’apaiser la circulation automobile dans le périmètre Préfecture – Vieux Port. C’est pour cette raison que nous avons réhabilité le Vieux-Port, la rue de Rome et la rue Saint-Ferréol ». La requalification de la rue Paradis est donc la suite logique de la transformation du centre de Marseille.

L’enjeu est très important pour le commerce. En effet, on sait que cette rue et les rues adjacentes (Grignan, Davso, Montgrand…) abritent les boutiques les plus luxueuses de la ville. On pense notamment au prêt à porter mais aussi aux nombreux bijoutiers qui font vivre ce quartier depuis des années.

La métropole Aix-Marseille-Provence qui a repris le projet initié par MPM, souhaite aménager une rue « accueillante qui incite les achats et la déambulation des piétons« . L’objectif encore une fois est d’empêcher le « centre de gravité de Marseille de se déplacer vers d’autres centralités comme les centres commerciaux ».


Pour voir notre reportage sur les projets marseillais du mandat 2014 – 2020 de Jean-Claude Gaudin, cliquez ici


Lionel Royer-Perreaut explique également que « Le coût de 4,5 millions d’euros est justifié par un chantier important de recalibrage de l’espace dédié aux voitures en faveur de celui qui sera dévolu aux piétons et aux vélos. Ici, il ne s’agit pas seulement de repeindre les trottoirs. » En référence au chantier de la rue Saint Fé qui comprenait la réfection des pavés pour un prix d’un million d’euros.

projet-rue-paradis-velo-pieton
Le projet comprendra 22 nouveaux arbres et des conteneurs enterrés

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE