Un nouveau parc d’activité dans la Vallée de l’Huveaune pour renforcer l’attractivité du territoire

Le nouveau parc d’activité du château Saint Antoine, situé dans la zone de la Valentine (11e), a été inauguré jeudi 27 avril dernier. Il s’agit de la première étape de l’opération « 100 000 m² pour les entreprises » qui s’articule autour de 8 sites répartis sur toute la ville. Objectif : renforcer l’attractivité du territoire en promouvant l’immobilier d’entreprise.

Cette nouvelle zone d’activité est située au bout de la montée du Commandant de Robien, quelques centaines de mètres après le O’Zen la Valentine et la SPA Marseille Provence, juste à côté du discret centre pénitentiaire pour mineurs. Elle a été inaugurée par Jean-Claude Gaudin, maire (LR) de Marseille et de nombreux élus locaux.

De nombreux élus étaient présents pour inaugurer la zone d'activité Saint Antoine
De nombreux élus étaient présents pour inaugurer la zone d’activité Saint Antoine

Un projet d’envergure capable d’accueillir 5 000 emplois

Valérie Boyer, maire (LR) des 11e et 12e arrondissements, Dominique Tian, premier adjoint (LR), Didier Parakian, adjoint au maire (LR) chargé des relations avec les entreprises, Gérard Chenoz, adjoint au maire (LR) chargé des grands projets… nombreux étaient les élus à accompagner Jean-Claude Gaudin, le promoteur Redman et les dirigeants des entreprises implantées sur le site.

Il faut dire que cette inauguration est symbolique puisqu’il s’agit de l’une des premières réalisations de l’opération « 100 000 m² pour les entreprises », initiée en 2015. Ce projet ambitieux entend renforcer l’attractivité du territoire en promouvant l’immobilier d’entreprise. Ces entreprises connaîtront alors une pression foncière moindre puisque cette opération sanctuarise dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) des espaces économiques dédiés aux entreprises, et uniquement à elles.

La ville de Marseille souhaite atteindre trois grands objectifs :

  • imposer Marseille comme « centre d’affaires et plateforme d’échanges du Sud européen »,
  • positionner Marseille comme territoire de la connaissance et de la créativité,
  • conforter Marseille comme destination touristique incontournable en Europe,

À terme, ces 8 projets pourraient créer et maintenir près de 5 000 emplois. « Il y a, pour ces entreprises, de réels avantages à s’installer sur ces nouveaux sites dans des zones de plus en plus attractives et à investir dans la pierre », explique Didier Parakian, « le processus va s’accélérer, les autres sites seront livrés dans les années à venir et les entreprises vont venir, ou revenir, s’implanter dans la région ».

Carte des 8 sites concernés par l'opération
Carte des 8 sites concernés par l’opération (cliquez pour agrandir).

La vallée de l’Huveaune : un secteur attractif pour le territoire

Situé au cœur de la vallée de l’Huveaune dans l’Est de Marseille (11e), ce nouveau parc d’activité s’étend sur près de 8 000 m² dans un environnement attractif. Proximité de l’autoroute A50 et de la zone commerciale, nœud de circulation, vue jusque sur les calanques… Les avantages de la vallée de l’Huveaune sont nombreux.

La ville de Marseille entend mettre en place d’autres initiatives dans la vallée, notamment le lancement d’une démarche d’éco-labellisation. Quatre entreprises ont d’ores et déjà souscrit à ce projet et seront implantées dans ces locaux livrés clés en main : « Panier des sens », société spécialisée dans le commerce de parfumerie et de produits de beauté, « Geismar », un des leaders mondiaux de conception de matériel de pose et d’entretien des voies ferrées, « Abena Frantex », spécialiste français du marché de la santé, « Derd », spécialisée dans le commerce de gros de matériel électrique.

L’entreprise « Panier des sens », en pleine croissance, connaît l’importance de ce territoire et a décidé de venir s’installer ici même. D’abord parce que son président, Jérôme Lambruschini, est originaire de la ville, ensuite parce que la marque, qui a ouvert une boutique à Aix-en-Provence récemment, entend se développer en France. Aujourd’hui, la majorité de son chiffre d’affaires se fait par les exportations, mais la marque est ancrée dans ce territoire : « La Provence est fondamentale pour notre développement, les produits tournent autour d’actifs provençaux typiques comme la lavande, la verveine ou le jasmin »,  explique Laurence Escallier, chargée de communication, « S’installer ici, c’est aussi et surtout l’occasion de créer des liens avec des partenaires locaux ».

jean-claude-gaudinJean-Claude Gaudin, de son côté, a fait part de sa « grande satisfaction », notamment car ce nouveau pôle d’activité permettra de créer ou conserver près de 180 emplois directs et indirects sur le site, sans compter les emplois induits par la conduite des travaux. Le sénateur maire de Marseille explique que « la Ville a fortement contribué à la réalisation de ce projet en obtenant un prix d’acquisition très attractif pour les entreprises, car le foncier est la matière première du développement économique ».

Cette première étape témoigne d’une réelle volonté politique de continuer à renforcer l’attractivité du territoire, le développement économique par l’implantation de nouvelles entreprises et surtout, la création d’emplois pour les habitants de la Ville.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE