La piscine d’Euromediterranée a trouvé son terrain, pas au Dock des Suds

Un autre complexe aquatique de la métropole : l'AquaGem à Gémenos © DR

Le projet de construction d’un nouveau complexe aquatique sur le périmètre d’Euroméditerranée fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs années. Longtemps pressenti à la place de l’actuel Dock des Suds, le temple de la culture musicale marseillaise, la piscine sera finalement implantée juste à côté, au 12 rue d’Anthoine.

C’est aux pieds de la plus haute tour de Marseille, celle du siège de la CMA CGM, que sera lancé dans quelques mois le chantier du complexe aquatique attendu depuis des années dans le cadre de l’opération Euroméditerranée. Un temps annoncé près de la Porte d’Aix à Saint Charles, puis à la place du Dock des Suds, ce sera finalement sur un terrain en partie bâti, que le projet verra le jour.

piscine-prive-euromediterranee-arenc
Le terrain concerné se situe aux pieds de la tour CMA CGM

Ce terrain, acheté par l’Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée (EPAEM) en 2012 pour y construire ses nouveaux bureaux, a finalement été mis de côté par les pouvoirs publics ces dernières années. En effet, l’EPAEM a finalement choisi de déplacer son siège des Docks vers le bâtiment Astrolabe l’année dernière et prévoit maintenant de céder le terrain à la ville de Marseille avant l’été. « Une délibération actant la cession du terrain doit être votée au conseil municipal du mois de juin » explique Marie Claude Paoli, directrice de la communication de l’établissement public.

centre-aquatique-piscine-euromediterranee

richard-mironSelon Richard Miron, adjoint au maire de Marseille en charge du sport « Quatre équipes planchent en ce moment même sur le projet. Le choix sera arrêté cet été. » La suite du calendrier n’est pas encore calée, mais on imagine d’ores et déjà un projet architectural terminé en fin d’année et un début des travaux en 2018. Il en sera de même pour la piscine de Luminy qui fait partie du même appel d’offres.

En effet, la ville qui dit ne pas avoir les moyens de financer de tels chantiers (environ 50 millions d’euros au total), a fait le choix de déléguer au privé la conception, la construction, l’entretien, la maintenance et l’exploitation de ces deux futures piscines, par le biais d’une délégation de service public (DSP) d’une durée de 30 ans. Mais, pour ne pas que le privé ait la totale main mise sur ces deux équipements, notamment sur le choix des horaires et des tarifs, la ville a prévu de participer financièrement au fonctionnement des piscines. L’objectif annoncé est que la piscine d’Euroméditerranée serve prioritairement aux habitants du quartier, mais aussi aux élèves des écoles des alentours.

« Un équipement performant sera mis à la disposition du public, avec des bassins permettant l’accueil des activités ludiques, d’aquagym, d’aquabike, ou autres loisirs aquatiques basés sur la santé et le bien-être. » peut on lire dans une délibération de la ville.

Une piscine à la frontière du 2e et du 15e arrondissements

Début 2016, le conseil municipal de la ville de Marseille avait voté la construction de deux nouvelles piscines. La première à Luminy, en remplacement de l’ancien équipement complètement abandonné depuis plusieurs années, et la seconde dans le quartier Euroméditerranée pour laquelle le lieu restait à déterminer.

Lisette Narducci, maire des 2e et 3e arrondissements, nous confiait en mars 2016, oeuvrer en coulisse pour que le projet reste sur Euromed 1. Pari réussi donc, car il sera finalement à l’extrême limite nord du périmètre, à la frontière avec l’extension Euromed 2, mais toujours dans le 2e arrondissement. « Mon objectif est pour que ça se fasse sur Euromed 1 dans mon secteur. Je m’y étais engagée dès le départ », nous confiait l’élue.

L’avenir du Dock des Suds devrait tout de même se faire ailleurs

Le projet de piscine ayant été recalé ailleurs dans le quartier, il n’en reste pas moins que le Dock des Suds devra déménager dans les années à venir.

François Jalinot, alors directeur d’Euroméditerranée, nous expliquait début 2016 « il n’est pas possible d’envisager un voisinage entre une salle de concert et des logements, car tous les weekends, on aurait des plaintes pour tapage nocturne et dans cette situation, le Dock ne resterait pas longtemps ouvert. Et, cela ne viendrait pas de nous ou des pouvoirs publics, mais bien des riverains. Il est donc plus logique de lui chercher une relocalisation ». Avant de poursuivre « Nous ferons la soudure en terme de bail ». Comprenez donc, le Dock des Suds sera relocalisé sans interruption d’activités, et c’est un engagement non négociable pour Euroméditerranée.

Un soutien qui avait rassuré le directeur du Dock des Suds, Jean Hubert, convaincu « qu’Euroméditerranée va nous accompagner dans ce projet. Nous avons d’ailleurs déjà visité plusieurs lieux ensembles et une réunion est prévue dans les prochaines semaines. »

Pour plus d’informations sur ce sujet, c’est par ici

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE