Foresta, le nouveau parc de 16 hectares des quartiers Nord de Marseille

Un nouveau parc a vu le jour dans les quartiers Nord de Marseille en octobre 2016. Avec l’arrivée du printemps, les activités reprennent pour les petits et grands qui veulent venir découvrir le jardinage mais aussi réfléchir ensemble sur l’avenir des grandes lettres « Marseille » qui surplombent le parc, façon Hollywood.

C’est au pied du centre commercial de Grand Littoral, sur des terres presque à l’abandon, qu’un futur espace vert va petit à petit voir le jour. Espace de déambulation, musique, ateliers et autres projets se côtoieront dans le futur pour créer un village accessible à tous autour de l’économie sociale et solidaire. Made in Marseille a rencontré Nicolas Détrie, directeur de l’opérateur de projet, pour en savoir plus. Reportage.

Si les terres de la « Coulée verte » ne vous disent peut-être rien, vous en avez pourtant largement entendu parler au cours de l’année 2016. Car c’est là-bas que les lettres géantes « Marseille » ont été installées pour promouvoir le lancement de la série éponyme, produite par Netflix.

Retour aujourd’hui vers ces terrains, situés en contrebas du centre commercial Grand Littoral, pour un tout autre projet. Celui d’un parc métropolitain baptisé « Foresta », du nom de l’ancien marquis propriétaire des terrains, mené par l’association « Yes We Camp » en tête de ligne. « On souhaite une nouvelle fois créer un endroit qui soit un espace accessible à tous et y faire cohabiter des personnes différentes car on croit fort en la concomitance et en la cohabitation », met en avant Nicolas Détrie, directeur de Yes We Camp

parc-espace-vert-foresta-grand-littoral
La coulée verte sous Grand Littoral

Cela passe par redonner au site, identifié dans les plans d’urbanisme comme grand site à vocation sportive ou de loisirs, sa fonctionnalité d’espace ouvert à la déambulation. Et y ajouter toute une panoplie d’activités manuelles, de recherche et de savoir-faire pour encourager l’économie locale et créer un lien physique et social avec ses quartiers voisins.

plan-localisation-foresta-quartier-nord
L’un des objectifs de Foresta est notamment de créer un lien physique et social avec ses quartiers voisins.

Trois grands axes pour un même parc

Le futur parc Foresta a vocation première d’être un endroit ouvert au public, de déambulation, de pique-nique et de pratiques sportives. Mais pas seulement. Des porteurs de projets pourront venir s’y installer pour y développer leur concept comme par exemple une ferme ou des activités tournées vers la formation ou l’insertion.

Un bâtiment va aussi être construit au cœur du parc avec des ossatures de containers. Pour le moment appelé « Station Foresta », il accueillera une cantine, une salle d’études, des bureaux, des espaces de travail partagé, des espaces pour les associations… « On aimerait bien qu’il y ait un espace dédié à de l’information citoyenne pour que des personnes qui n’ont pas forcément l’habitude de connaître leurs droits puissent venir s’informer », ajoute Léa Ortelli, coordinatrice du projet Foresta au sein de Yes We Camp.

En parallèle, l’organisation de mini événements sur un week-end ou plusieurs jours pour faire découvrir Foresta continueront d’être programmés comme cela s’est fait depuis deux ans.

croquis-plan-parc-foresta-idee
Croquis des différentes idées imaginées par Yes We Camp pour Foresta.

Ouverture complète prévue pour 2020

L’ensemble des équipements devrait être terminés pour le printemps 2020. Pour autant, toutes les activités ne sont pas conditionnées par la livraison de Station Foresta et les différentes installations devraient voir le jour progressivement les unes après les autres. Le tout pour un coût qui s’élève à 2,5 millions d’euros sur trois ans, autofinancé en grande partie par Yes We Camp et soutenu par le fonds européen de développement régional (FEDER), les collectivités locales et l’État.

Pour le moment, la convention qui lie Yes We Camp au propriétaire des terrains, une société qui en a fait l’acquisition l’année dernière, est d’une durée de huit ans. Rien ne garantit donc que le futur village Foresta perdure après cette date. « L’enjeu est que ce qui va se passer en termes d’activités sur cet endroit devienne tellement important que les usages déployés puissent s’inscrire dans la durée, au-delà même de notre convention », conclut Nicolas Détrie.

Publié le 6 octobre 2016, mis à jour le 9 janvier 2018

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE