Dans les coulisses du ValTram, le tramway d’Aubagne à la Bouilladisse

L’agglomération aubagnaise est en passe d’accueillir un projet structurant que ses habitants attendent depuis plusieurs années : la réouverture de la voie ferrée entre Aubagne et la Bouilladisse pour y accueillir le nouveau ValTram, comprenez le tramway de la voie de Valdonne, fermée depuis 1987.

La réalisation du ValTram consiste à remettre en service l’ancienne voie ferrée de Valdonne qui relie La Bouilladisse et Aubagne, sur 14 km dont 2 km en milieu urbain et 12 km de voie unique en milieu péri-urbain. Le tracé empruntera une voie ferroviaire désaffectée qu’il sera nécessaire de réhabiliter pour une circulation tramway.

Le tracé de cette voie qui traverse cinq villages, est déjà partiellement en place. Il s’agit d’une réhabilitation complète de l’existant : nouveau rail, électrification, reprise des ouvrages d’art. Une modernisation qui permet de mener un projet de haute qualité à moindre coût. En effet, l’installation de cette voie ferrée datait de 1868, à l’époque où le train servait à acheminer les marchandises et matières premières entre Fuveau, Auriol, Aubagne et Marseille le long de la vallée de l’Huveaune. Avec l’avènement du tout automobile et la fermeture des usines de la vallée, la voie de train fut malheureusement fermée en 1987.

elu-pays-aubagne-etoile-valtram
Les élus présents autour de la présidente du Département Martine Vassal devant la gare d’Aubagne
gare-tram-train-bouilladisse
Les élus devant la gare de la Bouilladisse © Christian Rombi CD13

Le mardi 28 juin, étaient présents à Aubagne pour présenter ce projet qui revient au premier plan : Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, était présente aux côtés de Sylvia Barthélémy, Présidente du Conseil de territoire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, Vice-présidente du Conseil Départemental déléguée à la politique de la ville, Gérard Gazay, Maire d’Aubagne, Vice-président du Conseil Départemental délégué au développement économique et à l’emploi, André Jullien, Maire de La Bouilladisse et Yves Mesnard, maire de Roquevaire.

Après la concertation, le projet

L’année dernière, le Pays d’Aubagne et de l’Etoile avait lancé un concertation avec les habitants (retrouvez notre reportage ici), résultat, sur 10 000 avis reçu :

  • 70% des personnes connaissaient le projet
  • 91% des personnes adhèrent au choix du tracé
  • 40% estiment que le projet va changer leur façon de se déplacer

Fin 2015, l’Agglo a retenu le groupement de maitrise d’oeuvre composé des ingénieurs de Systra et l’agence Gautier-Conquet architectes, spécialisés dans les aménagements urbains et la mobilité.

plan-ligne-valtram-aubagne-roquevaire
Le tracé du ValTram
itineraire-trace-valtram-bouilladisse-aubagne
Le plan de la future ligne ValTram © Systra

Une voie verte pour vélo le long du tracé

Deux portions du tracé sont actuellement à l’étude pour être doublé par une voie verte qui permettra aux cyclistes, aux promeneurs de se balader tranquillement entre les villages de la vallée de l’Huveaune. Une première portion entre la Bouilladisse et une seconde entre Roquevaire et Aubagne. Cela fait partie des 500 km de pistes cyclables promis par Martine Vassal cet hiver (nos infos sur ce projet ici).

voie-verte-velo-aubagne-huveaune

Un nouveau tramway de 14 km inauguré début 2020

Maintenant que la concertation est terminée, le projet peut démarrer. Il est pris en charge par une nouvelle Société d’Economie Mixte, financée par la métropole Aix Marseille Provence et qui se nomme Façoneo. Pour l’instant, le projet global est estimé à 90,8 millions d’euros. Mais, il n’en est qu’aux études préalables, le cout devrait s’affiner au fur et à mesure du projet comme nous l’explique une responsable des transports de l’Agglo.

Le ValTram offrira une alternative à la voiture. Aujourd’hui, l’engorgement des axes routiers est saturé tout le long du parcours et génère beaucoup de pollution. Il faut savoir que 18 000 véhicules empruntent chaque jour la nationale entre La Bouilladisse et Aubagne et 110 000 l’autoroute vers Marseille. Le bus étant aujourd’hui le seul moyen de transport en commun de ce vaste territoire, et il est souvent pris dans les embouteillages.

gare-aubagne-sncf
La gare d’Aubagne, coeur des échanges du territoire de la vallée de l’Huveaune
La ligne 1 du tramway en gare d'Aubagne
La ligne 1 du tramway en gare d’Aubagne

Côté technique, le matériel roulant utilisé pour le tramway et le ValTram sera identique. Les 8 rames Citadis Compact conçues par Alstom – déjà achetées par la précédente majorité aubagnaise dans le cadre de la phase 1 du tramway – pourront en effet circuler en milieu urbain (tramway) et en milieu interurbain (ValTram). C’est pourquoi, le projet ValTram ne nécessite pas un achat en masse de matériel roulant.

valtram-systra-aubagne

« A l’intérieur du centre-ville d’Aubagne, le parti pris du projet est de ne pas aménager de rail de train en ville », comme l’explique la maire Gérard Gazay. L’idée est vraiment de miser sur la modularité et plus de confort pour les usagers du centre d’Aubagne.

projet-tramway-valtram-centre-aubagne
Le projet dans le centre d’Aubagne

5 communes et 11 stations desservies

Dans le détail, la réouverture de la voie ferrée de Valdonne, longue de 14 km, permettra de desservir le nord du territoire, de La Bouilladisse à Aubagne, c’est-à-dire la desserte de La Bouilladisse, La Destrousse, Auriol, Roquevaire, Aubagne, soit près de 60 000 habitants.

ligne-val-tram-voie-valdonne-aubagneDans ces 5 communes, 11 stations seront aménagées : Gare d’Aubagne, Aubagne Voltaire, Aubagne Les Défensions, Campagne Valérie, Napollon les Solans, Pont de l’Etoile, Roquevaire, Pont de Joux renommée Auriol Saint-Zacharie, La Destrousse, La Chapelle, La Bouilladisse.

Et le parcours est simple puisqu’il se situe sur l’ancienne voie ferrée que l’on peut voir selon les endroits, comme ci-dessous à Aubagne le long du chemin de Longuelance ou au niveau du Pin-Vert, proche de la station Campagne Valérie, où les « restes » de l’ancienne voie ferrée traversent la route. On aperçoit aussi souvent le long de la voie ferrée abandonnée, le long tuyau vert qui déversait jusqu’à il y a quelques mois encore les boues rouges de l’usine Altéo de Gardanne (ex Péchiney) dans les calanques au large de Cassis.

chemin-longuelance-boues-rouges-voie-ferree.png
Chemin de Longuelance
voie-ferree-abandonnee-valdonne-aubagne
A la sortie du centre d’Aubagne, près de Campagne Valérie
passage-valtram-pont-etoile-cannet
Passage à niveau de la voie ferrée abandonnée au niveau du lotissement du Cannet à Pont de l’Etoile
ancienne-voie-ferree-chemin-ceinture-bouilladisse
Le long du chemin de Ceinture qui contourne la Bouilladisse, on aperçoit la voie ferrée recouverte de végétation
parking-gare-valtram-bouilladisse
Le parking de l’ancienne gare de la Bouilladisse est le terminus de la voie abandonnée

La vidéo du projet pour tout comprendre en quelques minutes

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE