La grande roue bientôt de retour sur l’esplanade du J4

La grande roue bientôt de retour sur l’esplanade du J4

Démontée du Vieux-Port au début du mois de septembre dernier, la grande roue va refaire son apparition dans le paysage marseillais, mais cette fois sur l’esplanade du J4, là où se trouvent le MuCEM et la Villa Méditerranée. Une installation d’une durée, pour le moment, de trois mois.

La Ville de Marseille a en effet lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt pour un « projet d’installation d’une grande roue panoramique de dernière génération avec ouverture 7 jours sur 7 ». Elle y précise les critères d’évaluation des dossiers de candidatures :

  • Dispositif esthétique s’intégrant dans le site,
  • Un empiétement réduit au minimum compte tenu des contraintes du lieu d’ implantation,
  • Une grande capacité d’accueil, 200 personnes minimum durant le fonctionnement,
  • Des durées courtes de montage et démontage,
  • Prix du ticket,
  • Une bonne assistance technique pour intervention rapide entre 24h et 72h maximum selon l’importance de la panne,
  • Aménagement des cabines.
Vue sur l’esplanade du J4

Les candidats n’ont que jusqu’à ce vendredi 8 décembre pour remettre leur candidature. Il y a de fortes chances que, parmi eux, se trouve Jules Pelleix, le propriétaire de la grande roue qui était installée jusque-là d’abord sur les plages du Prado puis sur le Vieux-Port (voir ci-dessous).

Toutefois, cette installation sur l’esplanade du J4 n’est pas définitive puisque l’appel à manifestations d’intérêt précise que la durée d’occupation de l’espace publique est « temporaire » et d’une durée de trois mois, montage compris. Réponse d’ici environ 1 mois, période de validité des dossiers.

Pourquoi la roue a-t-elle été démontée du Vieux-Port ?

Appréciée ou non des touristes et des Marseillais, la grande roue se trouvait de façon permanente sur le Vieux Port depuis 2015 juste en face de l’Église Saint-Ferréol les Augustins. Aujourd’hui, et depuis le début du mois de septembre 2017, l’espace qu’elle occupait se retrouve libre. Et ce, pour des raisons tout à fait banales.

« L’autorisation d’occupation de l’espace public est simplement arrivée à son terme et le propriétaire a donc démonté la roue. C’est ce qu’il faisait classiquement avant d’obtenir une dérogation qui lui a permis de rester plusieurs mois », explique Jean-Pierre Chanal, directeur général adjoint des services de la Ville de Marseille.

© AP

Une prochaine roue taille XXL ?

Rencontré pendant l’année 2016, Jules Pelleix, le propriétaire de la grande roue marseillaise, nous confiait son souhait d’installer une roue encore plus haute sur le Vieux-Port. Mesurant jusqu’à présent 43 mètres de haut, il aurait aimé atteindre les 55 mètres avec sa roue, afin d’en faire la deuxième plus haute de France après celle de Paris.

Un agrandissement qui nécessiterait des études avant d’être éventuellement autorisé, si Jules Pelleix en faisait la demande auprès des services de la mairie. « Pour le projet de roue agrandie, il faudra voir ce qu’en disent les Architectes des Bâtiments de France et que les études de sol et les services de sécurité y soient favorables. Une fois toutes les conditions réunies, ce sera à la ville de se positionner », précise Jean-Pierre Chanal.

tourisme-tour-visite-manege
© AP

Commentaires Facebook

3 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir,
    Compte tenu de ce qui a été repêché dans le Vieux-Port la semaine dernière, la grande roue ne me dérange pas ! Concentrons-nous sur la saleté !

  2. J’ai un bureau juste en face et ça ne me dérange absolument pas, tout est question d’habitude.
    Ca fait une distraction de plus sur Marseille pour les Marseillais et les touristes, ça fait parler de la ville et Monsieur Peillex est un homme adorable avec ses clients !
    Vivement la grande roue encore plus grande au même endroit !! 😉

  3. Je comprends les activités touristiques mais cette roue était gênante la nuit avec un centre en éclairage trop agressif et une coupure dans la perspective gênante elle sera mieux au J4 avec une également intéressante.

LAISSER UNE RÉPONSE