Hommage à Zaha Hadid, architecte de la tour CMA CGM

C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons la mort de l’architecte la plus connue au monde et sans doute la femme la plus respectée dans son domaine : Zaha Hadid. A peine âgée de 65 ans, ce génie de l’architecture des années 2000 a été victime d’une crise cardiaque.

Connue dans le monde entier et considérée comme la meilleure architecte en activité, cette irako-britannique a changé le paysage marseillais de son coup de crayon. Elle est d’ailleurs la première femme à avoir remporté le prix Pritzker, le « Nobel » d’architecture, en 2004 et a ouvert la voix à toute une génération de femmes architectes derrière elle. Son succès est aujourd’hui le symbole de la réussite absolue. En effet, son parcours forge respect et admiration.

A Marseille, Zaha Hadid est connue pour avoir réalisé la plus haute tour de la ville pour le compte de la société CMA-CGM sur le périmètre Euroméditerranée. Elle a entrainé dans son sillon de nombreux autres « starchitectes » comme Jean Nouvel à venir à Marseille… Et dans le monde, chaque grande ville a désormais la trace de l’oeuvre immense de l’architecte.

Son style tout en souplesse et en courbe en faisait l’une des grandes pionnières de l’architecte organique et futuriste. A Marseille, la tour CMA CGM se distingue par sa silhouette féminine et poétique à l’extérieur comme à l’intérieur.

panorama-port-marseille-ferry-joliette
Vue depuis la tour

Jean-Claude Gaudin a rapidement réagi à la nouvelle

Jean Claude Gaudin
Jean Claude Gaudin

« Elle a marqué de son empreinte le nouveau visage du littoral marseillais en dessinant la célèbre tour qui abrite le siège de la CMA CGM, le 3e armateur mondial. Le monde de l’architecture perd aujourd’hui l’un de ses membre les plus talentueux, doté d’une vision originale et ambitieuse, incarnant l’architecture de demain. »

Son parcours

Zaha Hadid est née le 31 octobre 1950 à Bagdad, en Irak. Dans un premier temps, elle étudie les mathématiques à l’université américaine de Beyrouth avant de se lancer dans l’architecture à l’association d’Architecture de Londres.

Diplômée en 1977, elle travaille dix ans à l’Office for Metropolitan Architecture (OMA) avec Rem Koolhaas avant de créer sa propre agence à Londres en 1987.

Zaha s’impose assez vite comme l’une des principales figures du déconstructivisme, un courant qui refuse l’ordre linéaire de l’architecture moderne. Son style repose sur l’utilisation de lignes tendues et de courbes, de formes pointues et de plans superposés qui donnent à ses créations complexité et légèreté.

En parallèle de sa carrière d’architecte, elle enseigne dans les plus prestigieuses institutions internationales. Zaha Hadid a déjà dispensé son savoir à l’Association d’architecture de Londres, à l’Ecole supérieure de design de l’Université d’Harvard, à l’Ecole d’architecture de Chicago, à l’Université des Arts appliqués de Vienne.

Zaha Hadid a réalisé de grands projets, principalement au niveau des équipements culturels tels l’opéra de Cardiff en 1996 et le centre d’art contemporain Rosenthal de Cincinnati en 2003 et compte de nombreux projets en cours tels le musée Guggenheim de Taiwan ou encore dernièrement le musée d’Art contemporain de Rome. En France, elle a réalisé la Tour CMA CGM, symbole du renouveau de la métropole marseillaise sur le périmètre Euroméditerranée. Elle est également l’unique femme a avoir remporté le prix Pritzker d’architecture en 2004. Son agence Zaha Hadid Architects emploie aujourd’hui 250 personnes.

Elle est décédée à Miami le 31 mars 2016 des suites d’une crise cardiaque.

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE