Le 4 octobre dernier, la métropole marseillaise a été frappée par de violentes intempéries. 23 communes des Bouches-du-Rhône ont été reconnues en état de catastrophe naturelle.

Dix jours après les violentes pluies qui ont balayé le sud-est de la France, 23 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle*, annonce la Préfecture des Bouches-du-Rhône, dans un communiqué de presse.

L’arrêté a été publié au Journal officiel dimanche 17 octobre. À partir de cette date, les sinistrés des communes concernées ayant subi des dommages disposent d’un délai de 10 jours pour déclarer le sinistre à leur compagnie d’assurance. Un expert sera missionné par leur assureur pour vérifier le lien de causalité entre le phénomène météorologique et le sinistre.

Marseille va solliciter un fonds de solidarité

Cette reconnaissance d’état de catastrophe naturelle ne s’appliquera pas aux dégâts causés au patrimoine public (écoles, voiries…). Néanmoins, la Ville de Marseille s’apprête à solliciter le fonds de solidarité en faveur de l’équipement des collectivités et de leurs groupements touchés par des événements climatiques ou géologiques. L’estimation des dégâts est en cours de finalisation.

*Les communes concernées sont :

Aix-en-Provence,
Allauch,
Aubagne,
Auriol,
Belcodène,
Cadolive,
Carnoux-en-Provence,
Cassis,
Fuveau,
Gémenos,
Gréasque,
La Destrousse,
La Penne-sur-Huveaune,
Marseille,
Meyreuil,
Mimet,
Plan-de-Cuques,
Roquefort-la-Bédoule,
Roquevaire,
Saint-Savournin,
Velaux,
Venelles,
Ventabren.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !