Pour la première fois, la SNCF risque de perdre une ligne de TER en France. Et cela se passe en Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur la ligne Marseille -Toulon – Nice, qui devrait être récupérée par le groupe privé Transdev.

En février 2020, la Région Sud lançait pour la première fois en France, un appel d’offres pour l’ouverture à la concurrence ses lignes de TER. Pour la ligne Marseille – Toulon – Nice, trois offres étaient en concurrence : la SNCF, Transdev et Thello. « C’est l’offre de Transdev qui sera proposée au vote des élus en octobre prochain » explique le président de Région, Renaud Muselier.

Si le vote est confirmé par les élus régionaux le 29 octobre prochain, il s’agirait d’une première ligne ferroviaire non exploitée par la SNCF dans le cadre de la mise en concurrence. La liaison Marseille – Nice, qui passe par Toulon, concerne 10 % du trafic régional en nombre de trains proposés. Le contrat de concession de 10 ans est estimé à 870 millions d’euros.

« Grâce à cette offre, dès 2025, le trafic sera doublé pour un prix équivalent ! Nous passerons de 7 allers-retours quotidiens à 14 allers-retours quotidiens » poursuit Renaud Muselier dans un communiqué.

La Région a par ailleurs proposé que la SNCF conserve l’exploitation des lignes « Azur » incluant les liaisons entre Les Arcs – Draguignan et Vintimille en Italie, ainsi que Nice – Tende et Cannes – Grasse où l’entreprise publique était seule en lice. Ce deuxième lot représente 23 % du trafic régional et le contrat, également de 10 ans, est estimé à 1,5 milliard d’euros.

« Les offres ainsi proposées au vote des conseillers régionaux le 29 octobre 2021 démontrent la réussite de l’ouverture à la concurrence, qui permettra d’améliorer très significativement l’offre pour les usagers, tout en assurant le prix juste pour la Région » se félicité Renaud Muselier.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !