Depuis le mois de mai, les Bouches-du-Rhône ont enregistré une hausse de la fréquentation de 11% par rapport à l’année 2019. Les touristes français viennent en majorité d’Ile-de-France. Du côté des étrangers, la Belgique, la Suisse et l’Allemagne occupent les premières places.

La fréquentation touristique bat son plein dans les Bouches-du-Rhône. Du 3 mai au 17 juillet, le département a enregistré une hausse de la fréquentation de 11% par rapport à l’année 2019. Dans le top 5 de sa clientèle française, l’Ile-de-France arrive en première place avec 28%, suivi de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 19%, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Occitanie, Grand Est et le reste comptabilisant 23%.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KoKoss 🌹 (@akossdzh)

En juin, 8% de fréquentation de plus qu’en 2020

À l’occasion du week-end de l’Ascension (13 au 16 mai), la fréquentation était déjà comparable à celle de 2019 alors que les lieux recevant du public (restaurants, bars..) étaient fermés en raison de la crise sanitaire. Depuis, ils ont progressivement été autorisés à rouvrir dans le cadre du plan de déconfinement et le niveau de fréquentation a maintenu sa tendance à la hausse. Comme durant le week-end de Pentecôte où une augmentation de 17% a été observée. Elle s’est poursuivie durant tout le mois de juin avec + 6% par rapport à 2019 et + 8% par rapport à 2020.

Depuis le 18 juin, les clientèles belge, suisse et allemande ont d’ailleurs fait leur grand retour, dépassant la courbe de 2019 pour les deux premiers, suivis des allemands au 1er juillet. Ce mois-ci, les clientèles suisse et belge dépassent aussi le niveau de fréquentation de 2020. Mais comme l’année dernière, les clientèles italiennes et britanniques, très impactées par la crise sanitaire, restent en fort retrait par rapport à 2019.

Les destinations rurales et de bord de mer privilégiées

Du côté de la location saisonnière, la reprise ne s’est pas non plus faite attendre. Au début du mois de juin, le niveau de fréquentation était supérieur à celui de l’année dernière avec une hausse de 56% de réservation de logements. Au milieu du mois, la fréquentation des locations saisonnières a dépassé de 18% celle observée en 2020 mais elle représente tout de même 24% de moins par rapport à 2019.

Cette année, les destinations rurales et de bord de mer semblent privilégiées tandis que les destinations urbaines restent un peu plus en retrait. Compte tenu de la situation sanitaire fluctuante, la tendance est plus que jamais à la réservation de dernière minute. Pour le mois de juillet et août, il est ainsi prévu une augmentation du volume de nuits réservées.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !