Après l’annonce du retrait de Jean-Laurent Félizia pour le second tour des élections régionales, Renaud Muselier, salue une « décision républicaine » et s’engage à proposer des mécanismes nouveaux pour que la gauche pèse dans l’hémicycle régional.

C’est par téléphone que Jean-Laurent Félizia a annoncé la nouvelle à Renaud Muselier, avant de prendre officiellement la parole pour annoncer le retrait de sa liste pour le second tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Je veux très solennellement saluer cette décision républicaine. Elle répond de façon courageuse et claire à l’exigence de rassemblement face à l’extrême droite », déclare le président LR sortant dans un communiqué de presse.

Le candidat, arrivé en deuxième position à l’issue du premier tour du scrutin, derrière Thierry Mariani, mesure dit-il « à quel point cette décision constitue un sacrifice pour Jean-Laurent Félizia comme pour l’ensemble de ses colistiers, ainsi que pour les familles politiques dont il a l’honneur de porter les étendards. Quand on s’engage dans une campagne électorale, on y met tout son cœur, on y place ses espérances, ses valeurs et ses projets. Pour avoir débattu avec lui à deux reprises, je sais qu’il a agi en conscience et que c’est un homme de valeur ».

« Cette décision ne sera pas oubliée par la majorité en cas de victoire »

Au-delà des candidats engagés sur la liste du Rassemblement écologique et sociale, Renaud Muselier pense aux 195 224 électeurs qui ont apporté leur suffrages à cette liste d’union. « Ils seront entendus et respectés si nous sommes élus dimanche. Cette décision ne sera pas oubliée par la majorité que j’aurai l’honneur de présider en cas de victoire ».

Il s’engage a proposer dans les jours qui viennent, « des mécanismes nouveaux qui leur permettront de peser grâce à des propositions de délibérations, de motions et de vœux, au sein même de l’hémicycle régional ».

Il garantit aussi que « une participation citoyenne à l’exercice de la démocratie régionale dès le début de ce nouveau mandat. C’est la condition du rassemblement respectueux de tous que j’appelle de mes vœux, pour une région apaisée, prospère et solidaire, si la liste que je conduis pour « Notre région d’abord » l’emporte le 27 juin prochain. »

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !