La Caisse d’Épargne Cepac a dévoilé mercredi le bilan d’une année 2020 « peu ordinaire » ponctuée d’actions solidaires envers ses clients et autour de thématiques comme la précarité étudiante et l’aide aux personnels hospitaliers.

Malgré un contexte sanitaire et économique difficile, la Caisse d’Épargne CEPAC, qui fête ses 200 ans, fait le bilan d’une année 2020 “solide” et placée sous le signe de la solidarité. « C’était une année peu ordinaire, mais ce n’était pas pour autant une année de “moins”. Contrairement à la crise de 2008, où les institutions financières étaient à l’origine de la crise, les banques font aujourd’hui partie de la solution » débute Joël Chassard, président du directoire de la Caisse d’Épargne Cepac.

Avec 3180 collaborateurs et 306 000 sociétaires, la Cepac termine 2020 avec un résultat net à 106,6 millions d’euros, en diminution d’un tiers par rapport à 2019. Ses fonds propres s’élèvent quant à eux à 3,3 milliards d’euros, soit une hausse de 5% par rapport à 2019.

Pour répondre aux besoins de ses 1,5 million de clients, dont 33 100 nouveaux en 2020, la Cepac a décidé de concentrer ses actions sur 6 thématiques : l’économie locale, la transition écologique, l’immobilier, les jeunes, la santé et la solidarité.

, Face à la crise, la Cepac dresse le bilan d’une année marquée par la solidarité, Made in Marseille
De gauche à droite : Didier MOATÉ, Alain RIPERT, Jean-Charles FILIPPINI, Joël CHASSARD, Hervé D’HARCOURT, Catherine RELJIC, Jean-Charles PIETRERA

« Notre objectif premier est d’accompagner la relance »

Ainsi, durant l’année 2020, la banque a engagé plus de 6,6 milliards d’euros de crédits auprès de ses clients. Plus de 15 000 crédits ont fait l’objet de reports d’échéances à plus de 6 mois pour un total de 185 millions d’euros.

Elle a récemment lancé un plan d’actions d’urgences d’un montant de 200 000 euros, auprès d’associations étudiantes comme la FAMI (Fédération Aix-Marseille Interasso) et Aiutu Studientinu en Corse. L’objectif est de participer à la lutte contre la précarité étudiante.

L’entreprise a aussi fait un don exceptionnel de 200 000 euros à l’IHU Méditerranée Infection. En plus de cela, elle accompagne 69 centres hospitaliers clients sur ses territoires dont 46 en Métropole. La Cepac a d’ailleurs mis en place un accompagnement personnalisé pour venir en aide au personnel hospitalier, avec une ligne téléphonique dédiée, des offres sur-mesure, une mise à disposition de prêts sans frais de dossier et une possibilité de différer les remboursements pendant deux ans.

« La crise sanitaire à laquelle nous avons été confrontés n’a fait que confirmer l’importance de notre mission, Être utile à tous. Notre objectif premier est d’accompagner la relance, en soutenant l’économie locale et en trouvant des solutions pour chacun de nos clients », conclut Joël Chassard.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !