La rentrée des classes aura lieu lundi 26 avril en présentiel en maternelle et primaire et le 3 mai dans les collèges et lycées. Le ministre de l’Éducation a détaillé les protocoles qui devront être mis en place.

« L’amélioration relative mais réelle de la situation nous permettent de confirmer la reprise des enseignements scolaires la semaine prochaine comme annoncé dès ce 26 avril. Les élèves de maternelle et primaire reviendront en classe », indique le Premier Ministre.

« Les dégâts causés par la fermeture prolongée des écoles sont catastrophiques, sur le niveau scolaire et l’état psychologique. On assume ce choix en l’accompagnant de conditions strictes dans un cadre sanitaire le plus protecteur possible ».

Désormais, une classe entière fermera au premier cas avéré de Covid-19. Chaque élève de cette classe devra alors s’isoler durant sept jours comme c’était déjà le cas avant les vacances dans les zones les plus touchées.

Les classes en plein-air sont encouragées « de même que nous encourageons les activités sportives en plein air le plus possible », souligne le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer.

400 000 tests salivaires dès lundi

Par ailleurs, l’exécutif souhaite déployer massivement des autotests pour les élèves et le personnel éducatif. Pour les plus petits élèves, les tests seront salivaires. « Nous en proposerons 400 000 par semaine à la reprise, avec la perspective d’atteindre 600 000 tests d’ici à la mi-mai ».

Ils seront d’abord destinés aux personnels enseignants et aux lycéens, la Haute Autorité de Santé ne les autorisant pas, pour l’instant, aux jeunes de moins de 15 ans. La HAS doit rendre un avis sur ce sujet dans les prochains jours.

En complément, la grande nouveauté de la reprise sera le déploiement des autotests nasaux, qui permettent un résultat en 15 minutes. 64 millions ont été commandés et arriveront la semaine prochaine pour les personnels de l’Éducation nationale puis pour les lycéens à partir du 10 mai. « Chaque personnel travaillant dans les établissements et dans les écoles recevra deux tests par semaine qui pourront être faits à la maison. Ce sera gratuit, évidemment », précise Jean-Michel Blanquer. 

Depuis le week-end dernier, la vaccination est élargie aux personnels enseignants et facilitée « avec un système prioritaire ». 

Demi-jauge dans les collèges des Bouches-du-Rhône

Les collégiens et les lycéens auront un enseignement à distance à compter du 26 mai, puis par la suite le 3 mai, en classe « hybride » en lycées « donc en demi-jauge », a précisé, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Le département des Bouches-du-Rhône jugé « à risque » est concerné par cette mesure.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !