La Ville de Marseille mise sur les mobilités douces pour désengorger le secteur des Goudes d’ici à cet été. Elle veut déployer une flotte de vélo en libre-service et lancera un appel d’offres prochainement.

Sur le sujet de la mobilité, les discussions entre la Ville de Marseille et la Métropole, autorité organisatrice des transports, les relations sont compliquées. Hier, trois élus du Printemps marseillais ont détaillé une série de dispositifs qu’ils souhaitent mettre en place avant le début de la saison estivale pour désengorger l’accès aux Calanques, sur-fréquenté l’été dernier.

Parmi les solutions alternatives proposées, une offre de vélo en libre-service devrait voir le jour sur le secteur de Goudes. La Ville de Marseille va lancer un appel d’offre afin d’expérimenter ce dispositif, qui vient compléter « levélo » de la Métropole.

Aujourd’hui, cette offre s’arrête au niveau du parc Pastré jusqu’à la Pointe Rouge. Pour Audrey Gatian, adjointe aux mobilités à la ville de Marseille, cela permettrait aux visiteurs d’arriver en transports en commun ou en voiture à la Pointe rouge, puis prendre le vélo, qui fonctionne sur le même principe que les trottinettes électriques.

La Ville va inscrire dans la convention avec l’opération sélectionné à l’issu d’un appel d’offres lancé prochainement l’installation de stationnements obligatoires pour ces vélos dans des zones bien précises identifiées entre la Pointe Rouge et Callelongue. En fonction du choix de l’opérateur les vélos pourront être avec assistance électrique ou non.

A ire aussi

, Des vélos en libre-service pour se rendre dans les Calanques, Made in Marseille
Des solutions pour fluidifier l’accès au Parc national des Calanques avant l’été
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !