Ce jeudi soir, le Premier ministre Jean Castex annonce que le confinement le week-end ne concernera pas Marseille. Toutefois, les mesures sanitaires sont renforcées. Paris est également épargnée, contrairement au Pas-de-Calais.

Comme chaque semaine, le Premier ministre Jean Castex s’est adressé ce jeudi soir aux Français concernant la situation sanitaire dans le pays. La semaine dernière, le gouvernement évoquait la possibilité de confinement en week-end de l’Île-de-France et de quelque 20 départements français. Parmi eux, les Bouches-du-Rhône ou encore le Var.

Finalement, compte tenu de la situation sanitaire, la ville de Marseille ne sera pas soumise à un confinement le week-end. « Le virus a continué de progresser, à l’exception toutefois des Bouches-du-Rhône et de la Moselle où l’on note un reflux dont il faudra vérifier s’il est durable », explique Jean Castex.

Mais les mesures sanitaires se durcissent pour les 23 départements en vigilance renforcée « pour limiter les risques de regroupements ou de brassage dans l’espace public ou dans les grands magasins »

Fermeture des centres commerciaux de plus de 10 000 m2

Les grands centres commerciaux ou grands surfaces commerciales, de plus de 10 000 m2, et plus seulement 20 000 m2 comme jusqu’à présent, seront fermés. L’obligation du port du masque sera étendue à toutes les zones urbaines de ces départements où elle ne s’applique pas encore.

Les préfets peuvent fermer des sites fréquentés

Les préfets seront également invités, en concertation avec les maires concernés, à interdire ou à réglementer l’accès de certains sites très fréquentés pendant les week-ends, « où l’on observe des regroupements de masse, trop souvent sans masque ni distanciation », explique le Premier ministre.

Les préfets pourront être amenés à interdire les manifestations organisées dans l’espace public, notamment pendant les week-ends, « lorsqu’elles présenteront un risque sanitaire avéré au regard de leurs conditions d’organisation ».

Ces dispositions entreront en vigueur ce vendredi soir à minuit.

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !