Les portraits de huit supporters de l’Olympique de Marseille ont été projetés sur la tribune Ganay de l’Orange Vélodrome par l’artiste Philippe Echaroux. Une initiative permettant de “mettre en lumière” les personnes qui oeuvrent au quotidien pour aider les plus démunis pendant la crise.

Il devenait en octobre dernier, le premier Marseillais à exposer au musée du quai Branly, à Paris. Engagé pour l’environnement et auprès des citoyens du monde, l’artiste Philippe Echaroux fait une nouvelle fois parler de lui dans sa ville natale avec un nouveau projet d’ampleur et 100% local. En pleine pandémie de Covid-19, une exposition d’un genre nouveau a vu le jour au sein du mythique Orange Vélodrome.

Le projet redonne d’une part vie aux tribunes, délaissées depuis mars 2020, mais rend aussi hommage à ceux qui ont oeuvré auprès des plus démunis dans la cité phocéenne pendant la crise grâce à une projection lumineuse sur la tribune Ganay.

« Cela faisait longtemps que je voulais faire quelque chose avec l’Olympique de Marseille, qui est une institution sur le territoire et qui fédère tous les citoyens, nous confie Philippe Echaroux. Je me suis rapproché de l’OM et nous avons conçu ce projet ensemble ».

, Des visages de supporters projetés en format XXL ont illuminé le Vélodrome, Made in Marseille
©DR
, Des visages de supporters projetés en format XXL ont illuminé le Vélodrome, Made in Marseille
©Philippe Echaroux

Un hommage populaire rendu aux Marseillais

Pendant les périodes de confinement, nombreux ont été les Marseillais à se rassembler, au cours de maraudes ou de collectes, afin de venir en aide aux personnes dans le besoin. C’est à ceux-là qu’a été adressée la projection de Philippe Echaroux, qui se tenait le 18 décembre 2020. Lumières éteintes, stade esseulé, ce petit groupe a assisté à une mise en scène inédite.

« J’ai été reçu pour un shooting photo avec 8 supporters, détaille-t-il. Ils font partie de différents groupes et ont été choisis par l’OM car ils ont activement participé à des collectes, notamment au stade. L’idée était de projeter sur la tribune leurs portraits, il n’y a pas de personnage médiatique, là était l’intérêt de la démarche. Et c’était aussi intéressant pour moi de passer du quai Branly, qui est dédié à des amateurs d’art, au stade, en dévoilant un esprit plus populaire dédié aux Marseillais ».

René, Manuel, Mecheta, Yanis, Hamza, Thomas, Christian et Rachid ont ainsi pu voir leur image taille XXL sur les sièges de leur stade et repartir avec leur portrait. Demain, mardi 5 janvier, l’artiste dévoilera le projet sur ses réseaux sociaux et n’exclut pas d’en faire tirer profit localement. « Si l’on vient vers moi dans le cadre d’un projet associatif, je suis complètement ouvert à l’idée d’en faire une vente qui va dans le sens du projet ».

Une nouvelle perspective artistique, donc, qui viendrait compléter l’ensemble des hommages rendus à ces héros du quotidien.

Olympique de Marseille X Philippe Echaroux from www.philippe-echaroux.com on Vimeo.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !