Moustadira Adame est un créateur marseillais. Fondateur de l’entreprise de mode Chewö Couture, le jeune homme s’attaque aujourd’hui à un nouveau défi : proposer des vêtements élégants adaptés aux actifs urbains, usagers des mobilités douces comme le vélo, le scooter électrique ou la trottinette, avec la marque Let’s Ride. Une cagnotte en ligne vient d’être lancée pour finaliser le projet.

En France, 20% des usagers se rendent sur leur lieu de travail en transports dits “doux” ou électriques. Cette transition mobile engendre aussi celle de l’aspect sécuritaire et pratique. D’une part, la vigilance est de mise sur la route, et les règles en terme de protection ne sont pas toujours respectées ; de l’autre, associer mode et sport n’est pas forcément évident pour tout le monde.

C’est à ces deux problématiques qu’a choisi de s’attaquer Moustadira Adame, jeune créateur marseillais, déjà aux commandes de l’entreprise Chewö Couture depuis 2006, dont une boutique a vu le jour à Aix-en-Provence. Objectif de ce nouveau challenge : allier style et sécurité lors d’un déplacement en scooter, trottinette ou vélo. Pour cela est né le projet Let’s Ride, une marque de prêt-à-porter qui choisit de s’adapter aux nouvelles pratiques des actifs urbains.

« Je me suis toujours posé la question “en cas de chute est-ce que j’ai une protection ?”, questionne Moustadira. Autour de moi, beaucoup de gens utilisent les trottinettes et les scooters, forcément, c’est très pratique en ville. Pour se rendre au travail, l’agent immobilier, le banquier ou l’avocat qui a plusieurs rendez-vous dans la journée a besoin d’un vêtement élégant, et non d’une grosse veste en cuir avec laquelle sont équipés les motards. Ça ne correspond pas vraiment à la demande ».

Des protections homologuées

Pour résoudre le problème, des vêtements spécifiques ont été imaginés par le créateur et produits en Allemagne, conçus avec des protections amovibles homologuées au niveau 2, le plus élevé en terme de sécurité. Par un système d’ouverture, le bénéficiaire insère les dispositifs dans des doublures placées au niveau du dos, des épaules et des coudes, et peut les retirer une fois le trajet effectué. Légères et flexibles, il suffit alors de les plier pour les ranger, tout en gardant un habit conventionnel.

, Un Marseillais crée des vêtements de protection pour les adeptes de mobilité douce, Made in Marseille

Et pour parfaire son offre sur Let’s Ride, l’entrepreneur a développé une gamme de manteaux, trenchs ou encore doudounes, imperméables pour les uns, en laine pour les autres, ainsi que des sacs-à-dos en skaï (simili cuir), eux aussi munis du système de protection.

« Nous avons déjà d’autres idées, puisque nous ne proposons pour le moment que des produits de protection pour le haut du corps. Des genouillères ne devraient pas tarder à arriver avec les pantalons. On travaille dessus, on ne voulait pas trop se disperser pour commencer ». Des doudounes pour les livreurs et des tenues de sport devraient elles aussi être sur la liste des prochains modèles commercialisés.

Une cagnotte pour lancer la production

Mais pour le moment, l’équipe de Moustadira se concentre sur la cagnotte en ligne qui vient d’être relayée sur la plateforme Ulule et qui permettra de lancer la production, mais aussi sur son nouvel e-shop, un espace sur lequel déjà 350 commandes ont été faites depuis son lancement, il y a deux semaines. Cet engouement a de quoi encourager le créateur qui envisage de nombreux projets grâce à cette innovation vestimentaire.

Affaire de style à suivre.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !