La ville de Marseille vient de voter pour la réhabilitation de la plage des Catalans située dans le centre-ville. Hier matin, la ville de Marseille tenait son Conseil municipal en direct de l’espace Bargemon, à deux pas du Vieux-Port. Made in Marseille fait le point pour vous sur les grandes décisions qui ont marqué cette matinée.

Près de 250 délibérations étaient à l’ordre du jour, certaines ont retenu notre attention :

Catalans, [Projet] La ville de Marseille va réhabiliter la plage des Catalans, Made in Marseille
La plage des Catalans

La valorisation de l’anse des Catalans

Découvrez notre reportage spécial sur le réaménagement et la privatisation d’une partie des plages de Marseille ici

Marseille a lancé un vaste projet de rénovation de ses 21 plages, en commençant logiquement par la plage des Catalans, la plus fréquentée car située en plein centre-ville. Cette opération a d’ailleurs débuté au printemps dernier sur le secteur Sud de la plage avec la démolition de la plateforme et la consolidation des voûtes. Un ouvrage de protection contre la mer a été aménagé pour un montant de 2,3 millions d’euros.

La ville vient donc de voter la continuité de ces travaux, avec le lancement début 2016 des études préalables, suivi des études opérationnelles en 2017 et des travaux à l’automne 2018, pour une durée de 18 mois. Estimation de la livraison : mi 2020.

Catalans, [Projet] La ville de Marseille va réhabiliter la plage des Catalans, Made in Marseille
Le plan détaillé du projet

En quoi consiste le projet ?

Cette plage deviendra une vitrine balnéaire de centre ville offerte à la population locale et au tourisme international, selon Didier Reault, adjoint au maire (LR) en charge du dossier.

Le projet de revalorisation de le plage des Catalans comprend la restructuration et requalification de la plage et des espaces autour comme les restaurants, les accès, les esplanades, les terrains de sport, etc. Les algecos qui abritaient le poste de secours, les toilettes et les douches vont disparaitre, et la surface totale de sable va doubler.

L’objectif ici est de pouvoir privatiser 20% de la plage, sur la partie sud, afin de dégager des revenus pour financer les travaux d’investissement pour stopper l’érosion.

Quelles enseignes déploieront leurs transats sur la plage ?

 

La ville examine actuellement des offres potentielles de commerçants de type restaurants ou bars “plagistes” qui pourront dès l’été prochain installer leur transats comme c’est le cas sur les plages de l’Escale Borély. Aucun nom n’a pour l’instant été dévoilé. Les restaurants déjà présents sur la plage, Le Calypso et la pizzeria des Catalans, pourraient faire partie des prétendants. Et les hôtels de luxe, comme l’Intercontinental Hôtel Dieu ou le Sofitel Vieux Port dépourvus de plages seraient également très intéressés, un peu à l’image du Mama Shelter à l’Escale Borély.

Le choix des prestataires sera dévoilé à la fin de l’année.

En parallèle, la ville attend également une proposition d’un opérateur économique pour remplacer la friche industrielle des anciennes usines Giraudon. L’offre pour construire un hôtel de luxe avec centre de thalasso a été rejetée par la loi Littoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !