Lancé fin 2019 par l’Etat et la Région Sud, Parcours Sud Industrie 4.0 est un programme d’accompagnement porté par risingSUD pour aider les entreprises industrielles de la région à réussir leur transition digitale. A l’automne 2020, plus de 150 entreprises se sont inscrites. Objectif : accompagner 500 entreprises régionales d’ici 2022.

Comment réussir sa transition digitale en tant qu’entreprise ? La question est bien d’actualité en cette période de crise sanitaire, obligeant chacun à repenser son mode de fonctionnement via les outils numériques. Elle l’est d’autant plus pour les entreprises industrielles cherchant à gagner en compétitivité sur le territoire. Face à l’enjeu majeur que représente la transition digitale, la Région Sud et l’Etat ont lancé en fin d’année 2019 Parcours Sud Industrie 4.0, une offre d’accompagnement élaborée dans le cadre du plan de reconquête économique régional, axé sur la résilience entrepreneuriale face aux différentes mutations.

Pour Bernard Kleynhoff, président de risingSUD, Agence de développement économique de la Région Sud, « les entreprises qui rateront leur transition digitale auront de grandes difficultés dans les années à venir. Cela s’accélère et devient impératif. C’est pourquoi nos équipes proposent un accompagnement complet et sur-mesure, avec des consultants, des plans de mise en oeuvre et des aides au financement ».

Soutien à l’investissement

Conçu comme un accélérateur, ce programme s’adresse aux TPE, PME et ETI industrielles qui accueillent moins de 500 salariés et dont le siège social est localisé en région Sud. Six enjeux sont annoncés : l’évolution des marchés, l’intégration des technologies avancées, l’intégration du numérique, l’optimisation organisationnelle et la prise en compte des facteurs environnementaux et sociaux. La première étape du dispositif est celle du diagnostic et de la mise en place d’une feuille de route avec un expert Industrie du Futur, parmi les 50 qui ont intégré le programme, définissant le plan de transformation de l’entreprise.

, Parcours Sud Industrie 4.0 : Les entreprises régionales mettent le cap sur la transition digitale, Made in Marseille

Les intervenants (experts et technologues) apporteront par la suite leur soutien sur la réalisation des projets de transformation, qu’il s’agisse de transition énergétique, d’utilisation de nouveaux outils connectés ou de nouvelles technologies, ou encore de l’élaboration de modèles économiques et sociétaux.

A l’issue de ces phases de réflexion, les participants pourront bénéficier de subventions allant jusqu’à 200 000 euros, selon la taille de leur entreprise, leur localisation et leurs actions autour de la transition écologique ou énergétique. Les plus petites d’entre elles localisées dans un Territoire d’Industrie se verront notamment allouer une aide financière de 70% pour finaliser leur projet.

Pour le moment, 2 millions d’euros ont été octroyés à 16 entreprises sur un budget global de 3 millions d’euros sur l’année 2020. L’an prochain, le budget de subvention sera doublé, atteignant les 6 millions d’euros pour accompagner les projets des entreprises.

Un premier bilan positif

Parmi les entrepreneurs, Guillaume Bacqueville, co-fondateur de Emkipop, les bâtonnets glacés 100% naturels, revient sur ces premiers mois d’accompagnement. « Nous sommes entrés dans le Parcours entre les deux confinements. Avec la phase de diagnostic, nous avons établi 2 principales actions : la mise en place d’un progiciel de gestion intégré et l’automatisation d’une partie de notre production. Emkipop a été créée il y a quatre ans, il s’agit d’une production artisanale et il était important pour nous de franchir un cap afin d’optimiser cette production, souligne-t-il. Le Parcours nous a permis de rencontrer des intervenants pour mettre en oeuvre cette industrialisation. Nous attendons maintenant le moment opportun pour lancer le projet, au sortir de la crise ».

Maud Favre, chargée de projet Opération d’intérêt régional “Industrie du Futur” pour la Région Sud, est revenue sur le bilan de cette première année. « 157 entreprises se sont inscrites, 112 ont intégré le parcours et 80 sont en phase opérationnelle. Pour ce qui est des résultats, 7 d’entre elles ont terminé leur accompagnement. Nous notons sur le territoire une pluralité de secteurs d’activité : la métallurgie représentant 13% des entreprises inscrites, puis l’agro-alimentaire et l’électronique à 11%, suivis par la mécanique, la plasturgie, la cosmétique ou encore la chimie entre autres ».

La majorité des entreprises inscrites au Parcours Sud Industrie 4.0 sont pour le moment des TPE industrielles (35%) ou des PME de moins de 30 salariés (43%). En 2022, le Parcours Sud Industrie 4.0 projette d’accompagner 10 000 TPI/PMI sur le plan national et 500 au niveau régional.

Plus d’informations sur le site.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !