Le directeur de l’IHU Méditerranée, Didier Raoult, a déposé un recours devant le Conseil d’Etat pour contester la décision de l’Agence du médicament de ne pas autoriser la prescription de l’hydroxychloroquine.

Le 3 novembre, Didier Raoult a diffusé sur la chaîne YouTube de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, une vidéo dans laquelle il annonce qu’il s’apprête à saisir le Conseil d’Etat.

Cette décision fait suite au refus, le 23 octobre, de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) d’autoriser largement la prescription de l’hydroxychloroquine en traitement ou en prévention de la Covid-19, la molécule n’étant pas considérée comme « bénéfique » pour les malades.

D’autre part, il a déclaré qu’il porterait plainte contre le directeur général de l’ANSM, Dominique Martin.

« Ceci ne ressemble pas à une décision raisonnée mais à une décision personnelle. J’ai donc décidé d’attaquer le directeur de l’ANSM parce que je considère qu’il joue un rôle dangereux pour la santé des Français ». Pour lui, c’est un bon exemple d’illustration « que tout part dans tous les sens et qu’il n’y a pas beaucoup de science dans toutes ces décisions. On vient d’avoir deux articles acceptés dans des journaux de référence sur l’évaluation des tests ».


A lire aussi :

, Didier Raoult saisit la justice pour maintenir l’utilisation de l’hydroxychloroquine, Made in Marseille
Covid : Vers la fin de l’hydroxychloroquine à l’IHU marseillais du professeur Raoult ?
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !