Marseillais de la semaine, Le Marseillais de la semaine raconte son histoire bouleversante pour fuir le Pakistan, Made in MarseilleMade in Marseille s’associe chaque mercredi à Humans Of Marseille pour vous proposer le portrait du « Marseillais de la semaine » à travers une anecdote insolite ou renversante. Cette semaine, rencontre avec un néo Marseillais qui a du quitter le Pakistan pour fuir la guerre…


“J’ai dû quitter le Pakistan car les talibans ont détruit notre beau pays. Ils tuent tout le monde, enfants compris, on vit sans cesse dans la peur. La seule solution est de fuir.
J’ai quitté mon pays à pied, pour un long voyage de plusieurs mois. J’ai traversé l’Iran, la Turquie, puis je suis entré en Europe par la Grèce et le destin m’a envoyé ici, à Marseille.

Je ne parle pas votre langue, et je ne parle que quelques mots d’Anglais, mais dès mon arrivée vous m’avez accueilli chez vous pour que je puisse avoir un toit puis prêté un logement, vous m’avez invité à manger chez vous et donné de la nourriture, vous m’aidez même à trouver mon travail. Chacun d’entre vous m’apporte un peu en fonction de ce qu’il peut faire, mais vous n’imaginez pas ce que toutes vos aides représentent.
Que c’est bon de vivre dans un pays en paix…”

Marseillais de la semaine, Le Marseillais de la semaine raconte son histoire bouleversante pour fuir le Pakistan, Made in Marseille
©‎ HofM

_______________________

“I had to leave Pakistan because the Talibans destroyed our beautiful country. They kill everyone, including children, we live in fear all the time.
The only solution is to run away. I left my country walking, for a long journey of several months. I went through Iran, Turkey, then I entered Europe by Greece and the fate sent to me here, in Marseille.

I don’t speak your language, and I barely speak English, but since I arrived you welcomed me in your home so that I can have a roof, then lent an accommodation, you invited me to eat at your table and gave me food, you even help me to find work. Every one of you helps me with what he can do, but you don’t imagine how much it represents.
It is good to live in a country in peace”

Portrait by : Olivier

#humansofmarseille


Humans of Marseille

Le site web

La page Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !