Ce mercredi 28 octobre, Emmanuel Macron a officiellement annoncé une nouvelle période de confinement pour enrayer l’épidémie de coronavirus. Face aux nouvelles restrictions et l’impact sur l’activité des entreprises, les chambres consulaires du territoire réaffirment leur soutien au monde économique.

L’annonce d’un nouveau confinement sur le territoire français retentit comme un nouveau coup de massue pour le monde économique. Fermeture des restaurants et des boutiques, mise en place du télétravail... Le retour à une période de restriction alerte les représentants des chambres consulaires, dont la Chambre de commerce et d’industrie d’Aix-Marseille (CCIAMP). Elle voit dans ces nouvelles mesures, une bataille supplémentaire à gagner face au virus.

« Nous en appelons donc solennellement à toutes les entreprises du territoire d’Aix-Marseille-Provence qui pourront poursuivre leur activité à le faire tout en renforçant les mesures barrières », a déclaré la CCIAMP, dans un communiqué de presse. Elle s’adresse par la suite directement au gouvernement, encourageant ce dernier à « améliorer et accélérer la mise en œuvre des aides promises au cours des derniers mois ».

S’appuyer sur les acteurs locaux et « territorialiser » les dispositifs

La Chambre de commerce et d’industrie espère particulièrement que l’État travaillera avec les acteurs économiques locaux pour les mettre en œuvre de manière rapide et efficace.

« Suite aux annonces du Président de la République, la CCIAMP attend du Premier ministre et du Préfet, qu’ils s’appuient sur le monde économique pour mener ce combat. Elle invite les décideurs à l’accompagner dans sa volonté d’agir en mode “commandos opérationnels” face à cette épidémie en favorisant l’expérimentation au plus proche du terrain, en territorialisant les dispositifs nationaux d’aide ».

« Faire marcher notre économie dans des conditions sanitaires optimales »

C’est dans ce lexique militaire que la CCIAMP a donc invité les syndicats patronaux, groupements et fédérations professionnels, associations de commerçants et aux zones d’activité « à rejoindre le Comité d’urgence économique et sociale que la CCIAMP va mettre en place dès lundi 2 novembreCe comité proposera au Préfet et aux exécutifs locaux un plan d’actions concret afin de favoriser l’achat local à tous les niveaux, de faire marcher notre économie dans des conditions sanitaires optimales ».

« Et envisager, comme le Président de la République l’a suggéré, un assouplissement partiel ou total des règles de confinement », poursuit le communiqué. En effet, Emmanuel Macron a donné rendez-vous dans 15 jours aux commerçants, restaurateurs, et autres entreprises impactées par les mesures. Il réévaluera alors les conditions les concernant en fonction de la situation sanitaire.

La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME Sud) a également relayé cet appel à l’action et au renforcement des aides de l’État, via son président Alain Gargani. « Nous demandons au gouvernement de renforcer son soutien aux entreprises et de déployer un arsenal d’aides aux TPE/PME particulièrement impactées par cette décision. Nous souhaitons vivement que les annonces du Premier Ministre contiennent des détails clairs sur ce sujet ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !