En raison du contexte sanitaire, Emerging Valley, qui devait se tenir au mois de décembre, aura lieu les 7 et 8 avril 2021 au palais du Pharo. Une édition spéciale, hybride et surtout inclusive, qui fera la part belle à des thématiques telles que la résilience territoriale, les innovations e-santé entre l’Europe et l’Afrique dans le contexte de la Covid-19, la biodiversité et l’agritech ; les industries culturelles et créatives.

Pas le choix. Le contexte sanitaire actuel et les dernières mesures imposées dans la métropole Aix-Marseille a contraint Samir Abdelkrim, fondateur d’Emerging Valley, à reporter ce sommet panafricain. Initialement prévue en décembre, au Palais du Pharo, la 4e édition se tiendra finalement les 7 et 8 avril, dans le même cadre.

« On a vraiment tout essayé pour maintenir l’événement en décembre, mais nous avons rencontré une véritable problématique avec la fermeture des frontières, les quarantaines obligatoires. On attendait dix délégations africaines qui ont également eu des difficultés à obtenir leur visa. Et le couvre-feu a ajouté à la situation, explique Samir Abdelkrim. Nous avons pris une décision difficile, mais collégiale avec l’ensemble des partenaires et la Commission européenne. On ne voulait pas faire un événement très light, car ce sont aussi ces délégations qui font la richesse de cet événement, mais parce qu’on veut aussi permettre de faire du business ».

Emerging Valley se positionne comme « LE » rendez-vous de tech et business sur l’axe Euro-Med-Afrique. Au cœur d’une période si particulière pour les entrepreneurs, le format a été repensé. Une formule hybride entre présentiel et virtuelle pour une manifestation profondément résiliente. Le fil rouge d’Emerging Valley qui mettra à l’honneur « les investisseurs, les start-ups africaines et les écosystèmes numériques émergents de Méditerranée et d’Afrique afin de développer leur attractivité à l’internationale, leurs relations business et d’accélérer leur impact à l’échelle globale », à travers des « thématiques fortes ». 


, Reporté au printemps, Emerging Valley proposera une édition spéciale “résilience”, Made in Marseille
Emerging Valley, l’événement qui connecte les start-up européennes et africaines

Réflexions et solutions sur la chaîne épidémiologique à l’heure de la crise sanitaire

En premier lieu « les territoires résilients ». Cet axe fait la part belle aux innovations solidaires et l’entraide entrepreneuriale, sur un territoire « dont l’ADN est naturellement ouvert sur la Méditerranée et l’Afrique ». Un sujet traité entre autres, au travers du concours Med’Innovant Africa, porté par Euroméditerranée. Plus de 180 candidatures ont été reçues pour l’édition 2020, dont les deux lauréats seront dévoilés à Marseille, où ces acteurs de la résilience organique viendront pitcher leurs solutions.

L’autre axe fort : l’e-santé. La métropole Aix-Marseille Provence s’impose comme un pôle d’excellence en matière de santé. Pour Samir Abdelkrim, ce territoire devient le « lab », de réflexion des Healthtech africaines (start-up orientées sur la santé connectée, secteur en pleine révolution) en collaboration avec l’IHU de Marseille et Eurobiomed. « Cela permettra aux start-up e-santé du continent de se connecter à leurs homologues du territoire et débattre des solutions sur la chaîne épidémiologique (prévention, diagnostic, traitement et suivi) », poursuit l’auteur du livre-odyssée « Start-up Lions », qui plonge au cœur de la révolution start-up africaine qui transforme le continent.

Quelle sera la meilleure innovation résiliente ?

C’est d’ailleurs le point de départ de la création d’Emerging Valley, dont la thématique historique reste le financement des start-up. « Elle est encore plus cruciale pour les écosystèmes pour cette 4e édition, et renforcée par le « sociale & inclusive Business camp  (SIBC) », insiste le fondateur.

Il s’agit, cette année, de lancer un programme d’accélération à forte valeur ajoutée sociale et humaine conçu par l’Agence française de développement (AFD) et dont Emerging Valley devient co-producteur en 2020. « Sur plus de 800 candidatures reçues, le comité de sélection en a retenu cinquante-cinq provenant de vingt-et-un pays ».

Pommade anti-moustique protégeant du paludisme pendant huit heures (Burkina Faso) ; application mobile de lutte contre la mortalité maternelle et infantile (Nigéria) ; service de collecte de déchets à domicile avec des moyens de transport zéro émission (Madagascar) ou encore glace traditionnelle à l’italienne avec les ingrédients et saveurs du Niger… « 55 scale-up à impact de la promotion 2020 seront présentées avec, cette année, la remise du prix SIBC par la Métropole Aix-Marseille pour meilleure innovation de résilience ».

Emerging Valley reste labellisé « Africa 2020 »

La biodiversité 2.0 permettra de questionner la notion de territoire autant que celle de mouvement, « pour repenser les solidarités et les relations entre les deux continents à l’heure du confinement, de la fermeture des frontières et de la distanciation sociale ».

Même si la nouvelle édition se tient en 2021, Emerging Valley reste labellisé « Africa 2020 ». Le public pourra ainsi plonger dans un univers futuriste au cœur des industries audiovisuelles, digitales et créatives africaines. Pour l’occasion, les écosystèmes sud-africains et nigérians seront mis à l’honneur.

Temps fort sur la Tech For Good le 7 décembre 2020

La Tech For Good Méditerranéenne est aussi au cœur de la programmation, incarnée par le programme Emerging Mediterranean. Pour rappel, ce dispositif “100% Méditerranée” est piloté par Emerging Valley, avec le soutien financier de l’AFD et du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE). Il a été choisi par les Etats du 5+5 (France, Portugal, Espagne, Italie, Malte, Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye) et fait ainsi partie des 14 projets de la société civile sélectionnés, parmi près de 270 initiatives, et remis au Président Emmanuel Macron lors du Sommet des Deux Rives qui s’est tenu à Marseille le 24 juin 2019.

Extension et véritable déclinaison d’Emerging Valley pour la région Méditerranée, ce programme est dédié à l’identification, à l’accompagnement et au plaidoyer des start-up de la Tech For Good entre les deux rives.

Cinq lauréats Emerging Mediterranean présenteront leurs innovations sociales et durables.

Petit avant-goût, avec un temps fort est prévu le 7 décembre, depuis de stade Orange-Vélodrome. Une conférence digitale avec un certain nombre de duplex et en présence de ces start-up innovantes.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !