Plus rapides et confortables, mais moins fiables, la Haute autorité de Santé indique que les tests salivaires pourront être utilisés pour détecter les infections par le coronavirus, mais uniquement chez les personnes présentant des symptômes.

Ce vendredi, la Haute Autorité de Santé (HAS) a confirmé par un avis que les tests salivaires pourraient être utilisés pour détecter les infections par le nouveau coronavirus.

Le prélèvement salivaire, en plus d’être moins inconfortable que le prélèvement nasal par écouvillon, serait plus facile et rapide à analyser en laboratoire.

Cependant, il serait très peu fiable selon Dominique Le Guludec, présidente du Collège de la Haute Autorité de Santé (HAS). Elle précise que 75 % des infections ne seraient pas détectées sur les personnes sans symptômes avec cette méthode. La HAS autorise donc le test salivaire, uniquement pour les personnes symptomatiques.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !