L’Institut Paoli Calmettes (9e), spécialiste de la lutte contre le cancer, sera en 2021 l’un des premiers établissements au monde à proposer “Thess”, un distributeur de médicaments connecté, capable de réduire les erreurs de prescription qui entraînent des milliers de décès chaque année, mais aussi éviter le gaspillage médicamenteux.

La délivrance des médicaments en boîte, blisters ou piluliers à casiers, entraînerait le décès direct ou indirect de centaines de milliers de personnes tous les ans, selon les résultats d’une enquête menée par l’AFP en mars 2018. Ils sont sources d’erreurs de dispensation dans 57% des cas. 10% des complications graves qu’ils génèrent conduisent au décès, soit 10 000 décès/an pour la France. Ils sont aussi facteurs de gaspillage, sans compter les contrefaçons de médicaments.

Après un tel constat, le mot d’ordre est l’innovation. Et c’est au terme de 5 années de recherche que quatre entités ont réussi à concevoir une solution intégrée qui modernise et sécurise le conditionnement des médicaments, à savoir les équipes de La Valériane et de SGH-Healthcaring (leaders Français de la plasturgie pharmaceutique), en étroite collaboration avec les équipes de pharmacie clinique et de soins de l’Institut Sainte-Catherine et de l’Institut Paoli-Calmettes, à Marseille.

, A Marseille, l’IPC innove avec un distributeur de médicaments connecté, Made in Marseille
L’innovation Thess © La Valériane

Une mise en service en janvier 2021 à Marseille et Avignon

Elles ont créé le distributeur de médicaments connecté baptisé Thess (pour Therapy Smart System). Il est capable d’assurer en temps réel la juste dispensation de la dose de médicament prescrite et connecte le patient 24/7 avec les professionnels de santé qui assurent son suivi et sa sécurisation.

A partir de janvier 2021, l’Institut Paoli-Calmettes et Sainte-Catherine – l’Institut du Cancer – Avignon-Provence seront les deux premiers établissements français de la cancérologie qui pourront proposer Thess à leurs patients. Les autres hôpitaux pourront accéder à la solution Thess à partir de juillet 2021.

Un système connecté

Dans un communiqué, l’institut marseillais note que la solution Thess « dispose d’un brevet mondial, car c’est le tout premier système capable de garantir une dispensation ajustable à l’unité et à distance pour les médicaments solides ».

En effet, cet ensemble communique en temps réel et échange avec les logiciels de télémédecine et de télésurveillance pour sécuriser 24/7 le patient et ajuster les doses prescrites ou les combinaisons de médicaments à prendre selon l’état du patient durant son traitement.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !