La centrale à charbon située à Gardanne, autrement appelée centrale thermique de Provence, devrait fermer de manière anticipée à la fin de l’année, avant la date limite de 2022 fixée par le gouvernement.

Un peu plus d’un an après avoir mis la main sur les centrales à charbon françaises du groupe Uniper, le groupe du milliardaire tchèque EPH s’est décidé à les fermer. Celle de Gardanne (Bouches-du-Rhône) devrait fermer d’ici à la fin de l’année et celle de Saint-Avold (Moselle) début 2022. Environ 200 emplois pourraient ainsi être supprimés en France” peut-on lire dans le journal Les Echos aujourd’hui.

Le site qui emploie aujourd’hui 170 personnes, fera partie d’une démarche d’accompagnement vers un plan de sauvegarde des emplois. Les négociations vont débuter la semaine prochaine.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !