Dans un communiqué, à quelques heures des élections métropolitaines, le Printemps Marseillais a exprimé sa volonté de défendre une Métropole de grands projets “dans laquelle les logiques partisanes ne dominent pas l’intérêt général métropolitain“.

Nous devons aller vers une métropole de projets, avec tous les maires, et pour les habitants, dans laquelle les logiques partisanes ne dominent pas l’intérêt général métropolitain. Mais Marseille doit aussi avoir les moyens de mettre en œuvre le programme de la nouvelle majorité élue. Dans les quatre organismes métropolitains sans lesquels aucun des investissements d’envergure indispensables aux Marseillais ne pourra se faire – la RTM, la SOLEAM, la SPLAIN, ou encore l’AGAM, la question de la présidence par un élu marseillais issu de cette majorité ne saurait se discuter.

Nous défendons aussi l’idée d’une « Métropole des grands projets ». Partout sur la Métropole et non pas seulement à Marseille, l’habitat est un problème pour nos administrés, partout sur la Métropole le transport est un souci quotidien de nos concitoyens. Ce seront les deux grandes orientations que nous soutiendrons prioritairement, autour du programme du Printemps Marseillais.Aix-Marseille-Provence peut devenir le laboratoire où s’invente un nouveau modèle de développement, qui tire tous les enseignements de la crise que nous traversons en ce moment, sur le plan sanitaire, économique et social. Bien au-delà, elle doit aussi être l’outil grâce auquel nous préparerons collectivement notre avenir et celui de nos enfants, face au changement climatique, et aux vulnérabilités économiques et sociales.Elle doit être le terrain d’une gouvernance consensuelle, non partisane, pour le bien commun de tous nos administrés.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !