À Marseille, le restaurant pédagogique le Grand Pin accompagne des jeunes en difficulté en leur proposant une formation qualifiante dans les métiers de la restauration. Chaque année, une quarantaine de jeunes bénéficient de ce dispositif d’insertion sociale et professionnelle.

Pas de qualification, sous mandat de justice… Les obstacles peuvent enclaver l’accès au milieu professionnel pour de nombreux jeunes en quête de nouvelles directions. Pour contourner ces situations a priori sans issue, les personnes âgées de 16 à 25 ans ont désormais l’opportunité de se former dans l’un des métiers de la restauration, en tant que serveurs ou cuisiniers. Et cela en bénéficiant d’une expérience professionnelle au sein d’un établissement : le Grand Pin, situé dans le 8e arrondissement de Marseille, est un restaurant pédagogique permettant à ces jeunes de trouver leur voie.

Les postures, les techniques et les gestes professionnels… En devenant acteurs de leur formation, ces derniers s’engagent à la fois à développer des connaissances théoriques et pratiques, leur garantissant aussi de prendre de nouvelles responsabilités sociales.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#cuisine #marseille #bio #local #cuisinesaine #chefcuisine #grandpin

Une publication partagée par Chaubet Claude (@legrandpindmarseille) le

De l’insertion sociale à la formation qualifiante

Véritable outil d’insertion financé par la Région Sud, le Fonds social européen, le Département 13 ainsi que la Protection judiciaire de la jeunesse, le Grand Pin propose deux titres professionnels (serveur et cuisinier) délivrés par le Ministère du Travail et de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Entre les deux métiers, celui de cuisiner est davantage plébiscité par les jeunes que celui de serveur.

Prochainement, le titre professionnel d’agent polyvalent de la restauration pourrait enrichir le panel de formation du restaurant pédagogique dans le but de travailler dans la restauration collective. Alors que 39 % des jeunes intégrant le Grand Pin n’ont jamais été scolarisés, près de 60 % d’entre eux se sont insérés professionnellement et socialement en 2019 à la suite de leur formation en décrochant, soit un contrat d’apprentissage en entreprise, soit un emploi.

Manger à la table du Grand Pin

Le restaurant le Grand Pin est donc une adresse à privilégier à Marseille si l’on souhaite être solidaire de son action pédagogique auprès des jeunes. Une « action deux-en-un », pourrait-on dire, qui permet à la fois de s’y restaurer et d’apprécier la cuisine traditionnelle. Une démarche visant aussi à soutenir le dispositif d’apprentissage en permettant à ces jeunes de présenter et de servir les repas qu’ils ont eux-mêmes confectionnés.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !