Jean-Claude Gaudin a réagit aux résultats du second tour des élections municipales à Marseille.

« Les Marseillais se sont définitivement prononcés cette fois, trois mois et demi après le premier tour du 15 mars dernier.

S’ils se sont rendus plus nombreux aux urnes hier, augmentant la participation de 3 % environ, celle-ci est néanmoins restée très inférieure à ce qu’elle est à l’habitude lors d’élections municipales.

Ce second tour de scrutin a confirmé la nette poussée à gauche ressentie déjà, à Marseille comme dans toute la France, au mois de mars. Mais il n’a pas permis de dégager de véritable majorité pour désigner clairement mon successeur à la tête de notre ville.

Car face à cette avancée d’une gauche qui a enlevé quatre secteurs et qui dispose de 42 élus, les listes dirigées par Martine Vassal ont résisté mieux que l’annonçaient les sondages.

Elles ont conservé deux secteurs, dans les 9ème et 10ème arrondissements et dans les 11ème et 12ème arrondissements, et enlevé celui que le Rassemblement National détenait depuis 2014. La victoire qu’a remportée le Général Galtier permet à la Droite et au Centre de compter ainsi 39 élus au futur Conseil municipal.

Le choix des leaders nationaux de La République En Marche et de M. Berland de se maintenir dans les 6ème et 8ème arrondissements ont permis à la Gauche de l’emporter dans ce secteur. Avec 1,5 % des suffrages sur l’ensemble de la ville, ils ont délibérément pris le risque en effet de faire basculer Marseille à Gauche.

Rien n’est toutefois encore joué pour la désignation du futur maire de Marseille par le Conseil municipal à la fin de la semaine prochaine. Beaucoup dépendra du choix que feront les onze élus des listes minoritaires d’hier entre la poursuite du développement de la ville et le repliement vers les errements du passé et le déclin. »

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !