Il y a quelques années, le duo boucher Assirlikian-Rei créait la Sôcisse de Marseille, un produit artisanal anisé. Beaucoup de leurs produits rendent aujourd’hui hommage à Marseille où le bonheur est visiblement dans l’assiette. En voici un aperçu pour sublimer vos barbecues estivaux.

L’idée partait de Jacques, celui qui donna son nom à l’une des institutions marseillaises dans le domaine boucher. « On a la Saucisse de Toulouse, l’Italienne, celle de Morteau, et pourquoi, nous, on n’aurait pas la Saucisse de Marseille ! Comme si nous, à Marseille, on était plus couillons que les autres ! » Avé l’accent, s’il vous plaît ! Un desirata qui n’a pas laissé Charly indifférent.

Le fils Assirlikian, digne héritier de la boucherie Jacques créée en 1962 dans le quartier de Saint Jérôme dans le 13e arrondissement de Marseille, peut se targuer aujourd’hui d’avoir relevé le défi en commercialisant la première saucisse marseillaise, baptisée la Sôcisse de Marseille, aux senteurs anisées, rappelant savoureusement la boisson star des comptoirs locaux.

En y rajoutant un peu de badiane et de fenouil, la Sôcisse de Marseille est aujourd’hui entrée dans les produits phares du Sud de la France, grâce à sa collaboration avec son ami boucher Marcel Rei, oeuvrant aux Cinq Avenues. Un duo de choc pour un équilibre des saveurs redoutable. « Je n’aurais jamais fait cette aventure seul, confesse Charly. Avec Marcel, nous avons la même vision de notre travail, il est aussi consciencieux et exigeant que moi, c’est sûrement pour cette belle combinaison que le produit a de la valeur et qu’il plaît autant ! »

La Sôcisse de Marseille est devenue une marque avec son logo incontournable et elle décline une gamme complète de 10 Sôcisses dont la Guèz de Marseille, reine du barbecue et faite exclusivement avec du bœuf français et de l’agneau label rouge de l’Aveyron.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Charly est le fils de Monsieur Jacques. Travailleur né et suffisamment formé il crée en 1994, La Boucherie Jacques des Martégaux pour développer l’enseigne familiale qui perdure depuis 1962, dans le quartier de Saint Jérôme. Après 13 années de bons et loyaux services, il vend son affaire. Ce n’est plus le chef d’entreprise mais bien « l’aventurier du goût » qui s’apprête à écrire une nouvelle page de sa vie. Une belle aventure naissait et qui dit belle aventure dit Ami pour la partager… L’Ami, c’est Marcel, fils et petit-fils de commerçants en bestiaux originaire d’Algérie. Il fait son apprentissage à la Boucherie Larovère à Marseille, en 1972. Il y travaille jusqu’en 2000, année où il monte son propre commerce de Boucherie charcuterie traiteur; FOCH 2000, tout en poursuivant sa formation de charcutier à Paris. Ces deux-là, qui se connaissaient depuis 40 ans, décident en 2012 d’associer leur expérience et amour du métier pour réaliser leur projet commun. Crédit photo Pierre Maraval : https://maraval.org Exposition Mille Créateurs de Goûts MPG2019 #mpg2019 #portraitphotography #marquefrancaise #marseillefood #saucisse #produitlocal #mangerlocal #marseillemaville #choosemarseille #marseillerebelle #myprovence #cheznousamarseille #marseille_focus_on

Une publication partagée par La Sôcisse de Marseille® (@lasocissedemarseille) le

Une gamme de produits 100% originale

Pendant le confinement, comme de nombreux autres professionnels de la restauration, Charly et sa bande se sont adaptés et ont proposé la gamme de la Sôcisse de Marseille en livraison, sans oublier tous les autres produits qui rendent un bel hommage à la cité phocéenne. Dix paniers découverte sont notamment à retrouver sur le site de la Boucherie Jacques qui feront certainement saliver d’envie les amateurs. Et dès l’an prochain, le site deviendra marchand, une refonte permettant aux bouchers de faire de nombreux autres adeptes, que ce soit en France ou au-delà des frontières.

A ce jour, la recette de la Sôcisse a été déposée à l’INPI et connaît une belle renommée sur le territoire provençal. « Nous avons l’avantage d’avoir un produit populaire élaboré dans les règles de l’art, il peut donc aussi bien se déguster dans un snacking qu’à une table étoilée. » D’ailleurs, plusieurs chefs locaux l’ont adoptée et l’élaborent à leur gré, dont le chef Dimitri Droisneau, de la villa Made à Cassis, Dominique Frérard au Sofitel Vieux-Port qui la propose au petit déjeuner, et Lionel Levy qui proposera la Sôcisse lors de ses BBQ Chic sur la terrasse de l’Intercontinental tous les jeudis soirs. A Paris aussi, deux restaurants étoilés proposent le produit à leur carte, un gage de renommée sans pareil pour ces professionnels.

Et, pour agrémenter le tout, les deux comparses sont présents sur les marchés marseillais pour faire découvrir leurs autres spécialités, notamment au théâtre des Calanques, à Pastré, où l’on peut retrouver la Marsôuillette (un mix entre l’andouille et la saucisse) ou le pâté de Marseille, une création originale et artisanale agrémentée de fenouil confit et d’olive. Car une belle gamme a été créée autour de ce goût marseillais, notamment le Sôcisson et la Sôcisse sèche pimentée. Voici donc de beaux produits qui feront de votre week-end barbecue un vrai moment de délice… A la marseillaise.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !