Suivant une démarche d’ouverture économique, sociale et solidaire, Kedge Business School et les Apprentis d’Auteuil ont annoncé l’ouverture prochaine de l’Ecole Entrepreneuriale dans ses locaux, permettant à des bacheliers issus des quartiers prioritaires d’accéder à une formation entrepreneuriale sur trois ans.

Une formation inédite dans le but de favoriser l’employabilité et l’économie territoriale, mais aussi pour donner leur chance aux entrepreneurs de demain. Tels sont les objectifs de l’Ecole Entrepreneuriale, qui ouvrira ses portes en septembre prochain sur le campus de Kedge Business School (9e). Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi matin, l’école de commerce marseillaise, les Apprentis d’Auteuil et d’autres structures partenaires du projet présentaient son lancement, rappelant les perspectives d’avenir d’un tel dispositif.

Cette nouvelle école a été imaginée autour d’une véritable alliance entre les structures d’accompagnement des jeunes et une école de renom. Dès la rentrée scolaire, la toute première promotion de 20 étudiants accédera donc à une formation originale à l’entrepreneuriat, puisant sa source du programme +2, porté par les Apprentis d’Auteuil. Celui-ci, initié en 2019, accompagne des écoles du supérieur dans leur transition, et pensé comme un laboratoire pour des pédagogies plus adaptées.

, Lancement de l’Ecole Entrepreneuriale à Marseille, dédiée aux jeunes de quartiers prioritaires, Made in Marseille
Lors d’une conférence organisée au club de la presse, Kedge, les Apprentis d’Auteuil et leurs partenaires sont venus présenter la nouvelle offre de formation de l’Ecole Entrepreneuriale.

Vers un nouveau challenge pour l’innovation

Pour Christophe Mouysset, directeur des relations entreprises et de l’entrepreneuriat à Kedge, il en va de « l’essence de notre école, qui est de mener vers l’entrepreneuriat. Il y a une visée 100% philanthropique derrière ce projet, on donne une chance aux jeunes grâce à un important réseau avant qu’ils puissent développer leurs compétences et, au mieux, avoir un impact économique sur le territoire. » Les candidats sélectionnés pour ces promotions bénéficieront notamment d’une bourse d’étude et d’une bourse de vie, financées par des mécènes afin de couvrir les coûts de scolarité et les charges des étudiants-entrepreneurs, soit 20 000 € par étudiant.

, Lancement de l’Ecole Entrepreneuriale à Marseille, dédiée aux jeunes de quartiers prioritaires, Made in Marseille
©Philippe Echaroux

En tout, 600 000 € seront déboursés sur 4 ans par l’école de commerce, chargée de mettre à disposition les ressources humaines, pédagogiques, matérielles ainsi que sa Fondation au service de ses nouveaux étudiants. Un dispositif qui ne saurait être un succès qu’à la condition d’inciter d’autres structures de l’Hexagone à suivre l’exemple. « Il s’agit d’une alliance entre une école de commerce et une fondation reconnue pour son aide quant à l’insertion professionnelle des jeunes, retrace Zoé Pons, chargée de projets pour les Apprentis d’Auteuil. Il y a une logique d’innovation pédagogique et sociale permettant de répondre à différentes problématiques. Le but de cette démarche est qu’elle soit un exemple pour d’autres structures pédagogiques françaises, qui décident aussi de lancer ce concept et donner aux jeunes talents la chance d’être découverts. »

Le développement de la « pédagogie par l’action », comme l’ont mentionné ses représentants, définissant un concept novateur, ainsi que la promesse de garantir la sécurité et la légitimité professionnelle de ces futurs entrepreneurs.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !