Baptisé « Michel », le food-truck du doublement étoilé Alexandre Mazzia devrait ouvrir fin juin dans le centre-ville de Marseille. Au menu : saveurs atypiques, fraîcheur et originalité.

Le patron du restaurant AM à Marseille, Alexandre Mazzia se lance dans une nouvelle aventure. Le chef deux étoiles au Guide Michelin a décidé d’ouvrir un food-truck permanent dans la cité phocéenne. Baptisé « Michel », du nom de son grand-père maternel, pêcheur à l’Ile de Ré, la « vieille Citroën », comme il l’a surnomme, devrait accueillir ses premiers clients fin juin, dans un lieu qui n’a pas encore été dévoilé.

Populariser la cuisine gastronomique

Dans l’Express, le “Cuisinier de l’année Gault & Millau 2019” détaille la future carte : « On va se faire plaisir : il y aura des tempuras de cosses de petits pois à tremper dans une béarnaise aux algues, des gros sandwichs viennois fumés au fenouil et grillés au beurre clarifié et au piment d’Espelette avec, à l’intérieur, des oignons rouges déglacés au cidre, de l’épaule d’agneau aux épices confite pendant huit heures, des poissons vapeur brûlés au satay dans un pain entre la pita et le méloui (une sorte de crêpe feuilletée très populaire au Maroc, NDLR)… ».

Des goûts atypiques

Une manière de découvrir des saveurs atypiques dont le cuisinier de 44 ans est un grand spécialiste. Les Marseillais pourront découvrir ses nouvelles créations du mardi au dimanche, jusqu’à environ 19 heures. Avec les chaudes températures, Alexandre Mazzia devrait aussi faire fondre de plaisir ses clients avec « avec une offre sucrée régressive et originale : des glaces à italienne chocolat – piment d’Espelette ou peau brûlée de kumquat mais aussi des sablés aux farines de pois chiches, noix de coco et sarrasin ou encore des cookies aux navets caramélisés », mentionne l’Express.

Pour découvrir de nouvelles saveurs, le chef deux étoiles servira des limonades parfumées à la mélisse, au romarin ou cardamome. Original ! Les prix, quant à eux, sont fixés à 4 euros pour les glaces, 50 centimes de plus pour les entrées et 7,50 euros pour les créations culinaires. Et pas de lassitude au menu, car les intitulés seront réinventés chaque semaine.

La “Cagette Mazz”

Comme de nombreux restaurateurs, Alexandre Mazzia est suspendu aux annonces d’Edouard Philippe qui doivent intervenir dans l’après-midi. S’il prépare la réouverture de son restaurant de la rue Rocca, avec du gel hydralcoolique maison aux éclats d’agrumes (cédrat et yuzu), le double étoilé entend poursuivre son service de « cagettes Mazz » à domicile, composées de ses propres préparations, simples ou gastronomiques, et de produits de ses fournisseurs habituels.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !