C’est enfin officiel. Edouard Philippe vient d’annoncer la réouverture des cafés, bars, restaurants. Ils pourront de nouveau accueillir leurs clients à compter du 2 juin dans des conditions strictes.

Ce jeudi après-midi Edouard Philippe, entouré comme lors de précédentes conférences de presse de plusieurs ministres, détaille les mesures décidées pour une nouvelle phase de redémarrage progressif du pays.

Alors que l’essentiel des commerces ont pu rouvrir leurs portes le 11 mai, c’est désormais au tour des cafés, bars, restaurants d’emboîter le pas. Le Premier Ministre a donner le feu vert pour une réouverture le 2 juin, assorti de strictes conditions de distanciation et d’hygiène. « Compte tenu de l’évolution de la crise sanitaire, partout, la ouverture sera conditionnée au respect des règles sanitaires qui ont été validées avec la profession ».

Un protocole strict à respecter dans tous les établissements

Il y a quelques jours déjà, en vue de la réouverture annoncée, les autorités ont fixé, en lien avec les restaurateurs installés dans les départements classés en vert, le protocole sanitaire à suivre pour les professionnels du secteur. Un document de 10 pages (voir en encadré) validé par la Direction Générale de la Santé et la Direction Générale du Travail, qui classe les exigences par thèmes, avec des cas très concrets. « Du gel hydroalcoolique ou toute autre solution désinfectante est mise à disposition du public au sein de l’établissement », dans tous les restaurants.

Un mètre de distance entre les tables

Finie la règle de distance des 4 mètres qui faisait débat. Le gouvernement a tranché pour 1 mètre de distance entre les tables. Attention tout de même, chaque table ne pourra accueillir que 10 personnes maximum, qui devront toutes être servies par le même membre du personnel, qui devra veiller à se laver les mains toutes les 30 minutes ou à porter des gants. « Les personnes qui ont choisi de dîner ou de déjeuner ensemble pourront s’asseoir à la même table dans la limite d’une capacité maximale de 10 par table, déclaré le Premier ministre. Mais il devrait y avoir une distance minimale d’un mètre entre les tables de chaque groupe. Nous demanderons aux exploitants de ne pas autoriser la consommation debout à l’intérieur. »

Le port du masque sera obligatoire pour le personnel. La consommation « debout » à l’intérieur de l’établissement est proscrite.

Eviter la carte des menus traditionnelle, place à l’ardoise ou au QR code

Pour éviter toute contagion par contact d’objet, la carte des menus traditionnelle doit laisser place à une présentation à l’oral des serveurs, ou à une version numérique via QR code sur téléphone portable, ou encore sur ardoise entre les mains du serveur. « Dans le cas de l’utilisation d’un menu papier, celui-ci ne devra pas être manipulé par plusieurs clients, ou alors le client utilisera du gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains avant et après manipulation », précise le protocole.

Pour les restaurants à volonté ou les services « au buffet », il faudra obligatoirement organiser un sens de circulation en sens unique et mettre en place  un marquage au sol. Idem pour les toilettes où les distances de sécurité devront être clairement matérialisées en cas de file d’attente.

Pour régler l’addition, tout mode de paiement sans contact (pré-paiement, virement, cartes bancaires, QR code..) est privilégié.

Les mesures seront « réévaluées à la fin du mois de juin ou plus exactement avant le 22 juin, qui est la date de notre prochain rendez-vous ».


L’exemple de Cassis

Dans la ville de Cassis par exemple, pour permettre aux restaurateurs de respecter les mesures de distanciation physique, sans trop impacter leur capacité d’accueil, la municipalité et le Département ont décidé de l’élargissement sur la chaussée des terrasses (lorsque cela est possible).

De ce fait, l’avenue Victor Hugo, le quai des Baux, le quai Barthélémy, ainsi que les ruelles du centre ancien, seront fermés à la circulation des véhicules, chaque jour à partir de 10h30, et ce dès samedi 30 mai. La rue Alexandre Gervais sera ouverte à la circulation des véhicules, y compris les jours de marché.

Les forains du marché des producteurs investiront la place Baragnon (et non la place de la République), et ce dès samedi 30 mai. Et, à partir du mercredi 3 juin : les stands alimentaires du marché seront localisés places Baragnon et Clémenceau. Tous les stands non alimentaires et principalement le prêt-à-porter seront localisés sur la nouvelle Esplanade de Gaulle (derrière le Grand Large).

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !