Suite aux dernières études parues sur l’hydroxychloroquine et des risques qu’elle comporte pour les malades du Covid-19, le Haut conseil de la santé publique (HCSP), consulté par le ministre de la Santé Olivier Véran, recommande aujourd’hui de limiter son utilisation aux essais cliniques déjà autorisés et de ne plus faire de prescription dans les hôpitaux.

Nous vous en parlions hier, samedi Olivier Véran, avait saisi le Haut conseil de la santé publique suite à l’étude publiée sur la revue scientifique The Lancet et contestée par le professeur marseillais Didier Raoult, afin de statuer sur la prescription de l’hydroxychloroquine pour le traitement du Covid-19. Le HCSP vient de rendre son verdict… Résultat : un avis défavorable sur ce traitement et ses dérivés. L’institution recommande de limiter son utilisation aux essais cliniques déjà autorisés, en analysant a chaque fois le rapport bénéfice et risque.

Actuellement, la France restreint l’usage de l’hydroxychloroquine à l’hôpital uniquement et seulement pour les cas graves sur décision collégiale des médecins. En pratique, l’avis du HCSP devrait mener à arrêt de la prescription pour ces formes graves à l’hôpital, et au maintien de l’interdiction en médecine de ville.

A lire aussi

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !