Le Palais de la Bourse à Marseille devient le point de logistique du collectif des « Couturiers solidaires du Sud » lancé par Fask, pour la confection de masques et de surblouses à destination des soignants.

Il y a quelques jours, nous vous parlions du collectif « Couturiers solidaires du Sud » initié par Fask, et son fondateur et directeur général, Jocelyn Meire, (lire ici) qui s’est lancé dans la confection de 50 000 masques de protection.

Dans ce cadre, la Chambre de Commerce et d’Industrie métropolitaine Aix-Marseille-Provence (CCIAMP) a décidé de mettre à disposition le Palais de la Bourse pour servir de point logistique et étendre l’opération à la fabrication de matériel de protection à destination des soignants.

« Nos équipes sont engagées au quotidien, auprès des entreprises et de tous les acteurs pour faciliter la mise en relation, trouver les bons partenaires, travailler en mode agile, afin de faire face ensemble à cette crise d’une ampleur inédite, explique Jean-Luc Chauvin, président de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence. Nous soutenons depuis l’origine les initiatives de Fask en relayant leurs appels aux dons de matières et de compétences. Nous sommes fiers de pouvoir les aider aujourd’hui notamment en mettant à leur disposition le Palais de la Bourse comme base logistique, brique essentielle à la distribution des kits et des produits finis ».

Depuis le 3 avril, l’association Fask est en lien avec l’APHM et la CCIAMP – notamment à travers l’implication de Catherine Gineste, membre élue – pour la mise en œuvre de ce projet.

Confection de surblouses en tissu lavable

La première étape consistera à fabriquer des surblouses en tissu « à usage unique » sourcé par l’AP-HM directement. Ensuite, d’ici une dizaine de jours, l’association passera à un tissu lavable. Fask a commencé le mercredi 15 avril la livraison de kits prêts-à-coudre (tissu, fil et gel hydroalcoolique) à ses 600 bénévoles, d’abord à Marseille, puis aux 34 équipes partout en région pour la confection de ces équipements.

Le patron des surblouses, validé par les instances internes de l’APHM en début de semaine dernière, répond aux recommandations publiées par l’Institut français du textile et de l’habillement (IFTH) il y a quelques jours.

La CCIAMP a notamment sourcé des tissus lavables et des emballages grâce un réseau de contacts qualifiés et la mise en relation des différents acteurs, ce qui a permis de faire avancer le projet.

Le Palais de la Bourse, point central logistique de l’opération, servira à réceptionner des matières premières pour les conditionner en kit et les redistribuer aux bénévoles du réseau « Couturiers solidaires du Sud ». Les produits finis seront ensuite récupérés pour distribution aux personnels de l’AP-HM, mais aussi à destination d’autres établissements publics et privés qui ont fait ou qui en feront la demande.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !