Le président de la République, Emmanuel Macron, qui a rendu visite au Professeur Didier Raoult, la semaine dernière à l’IHU de Marseille, a déclaré sur RFI que son traitement devait être « testé ».

Interrogé sur RFI, Emmanuel Macron s’est exprimé au sujet du professeur Didier Raoult, qu’il est allé rencontrer à Marseille la semaine dernière : « La France est le pays européen qui en a le plus lancé. La combinaison hydroxychloroquine-azithromycine, parce qu’il n’y a pas que l’hydroxychloroquine qui est proposée, c’est une bithérapie que propose le Pr Raoult, il faut qu’elle soit testée. Lui l’utilise et a son propre protocole. Il y a un protocole qui a été autorisé par les autorités compétentes à Montpellier. Et il faut qu’on avance, qu’on montre l’efficacité et qu’on mesure la toxicité ». Tout en précisant qu’il faut rester « très prudent ». 

Emmanuel Macron a rendu une visite surprise la semaine dernière à Dider Raoult. Depuis le début de l’épidémie, il affirme l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans le traitement en bi-thérapie du nouveau coronavirus. Une manière de faire et un traitement qui divise le monde scientifique.

« Une de nos plus grandes sommités en la matière »

A ce propos, Emmanuel Macron a déclaré : « Ce n’est pas une question de croyance, c’est une question de scientifique. Je suis convaincu que c’est un grand scientifique, et je suis passionné par ce qu’il dit et ce qu’il explique », exprimant le fait que le professeur Raoult est « vraiment une de nos plus grandes sommités en la matière ».

Le chef de l’Etat a également précisé que son devoir est de permettre « que toutes les pistes thérapeutiques aujourd’hui poursuivies puissent faire l’objet d’essais cliniques rigoureux et les plus rapides possibles pour qu’on trouve un traitement”, soulignant que son “rôle” consistait à s’assurer que la recherche du professeur Raoult « rentrait bien dans le cadre d’un protocole d’essais cliniques », « regarder avec des méthodes qui doivent être simples mais rigoureuses, si ça marchait ou ça ne marchait pas ».

Pour lui, professeur Raoult “nous invite à être humbles”, a relevé Emmanuel Macron, « parce que lui-même dit que les choses peuvent varier selon les saisons et les géographies, et qu’un virus réagit à un écosystème ».


Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !