La laboratoire Sanofi annonce aujourd’hui, dans un communiqué de presse, faire don 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays, pour traiter les malades atteints du Covid-19.

« Sanofi va fournir du Plaquenil (hydroxychloroquine) au plus grand nombre de pays possible, tout en sécurisant le niveau de stock nécessaire pour continuer à le délivrer aux patients dans les indications actuellement approuvées », a indique le groupe, ce vendredi 10 avril.

Sanofi s’est engagé à donner 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande.

Sanofi a doublé sa capacité de production

L’entreprise affirme avoir reçu un nombre croissant de demandes émanant de gouvernements du monde entier. Elle a augmenté sa capacité de production de 50 % et prévoit de la quadrupler d’ici à l’été. « Sanofi a déjà doublé sa capacité de production additionnelle (au-delà de la production dédiée aux indications actuelles) grâce à la mobilisation de ses huit usines d’hydroxychloroquine à travers le monde et prévoit de la quadrupler d’ici l’été.»

L’hydroxychloroquine suscite beaucoup d’espoir depuis que le professeur marseillais Didier Raoult a mis en avant, selon lui, sont efficacité. Hier, l’infectiologue a d’ailleurs présenté au président de la République les résultats de sa dernière étude réalisée sur 1061 patients.

, Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays, Made in Marseille
Didier Raoult dévoile les derniers résultats de son traitement à Emmanuel Macron

Continuer à assurer l’approvisionnement

La laboratoire précise d’ailleurs, dans son communiqué, que « les preuves cliniques actuelles sont insuffisantes pour tirer une quelconque conclusion sur l’efficacité clinique ou la sécurité d’emploi de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge de l’infection Covid-19.».

L’hydroxychloroquine fait partie des médicaments évalués par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Dans le cadre d’un essai clinique international visant à trouver une solution thérapeutique dans la lutte contre le Covid-19, « Sanofi fournit le médicament à certains sites investigateurs participants, ainsi qu’à des centres de recherche indépendants afin de soutenir la conduite des essais cliniques en cours.»

Le groupe précise que la « priorité de Sanofi est également d’assurer une bonne continuité dans l’approvisionnement du médicament et de permettre aux patients traités dans les indications actuellement approuvées (lupus, polyarthrite rhumatoïde, etc.) de poursuivre leur traitement. Dans le même temps, Sanofi met tout en œuvre pour approvisionner les gouvernements qui souhaitent constituer des stocks dans l’espoir que l’hydroxychloroquine s’avère efficace dans le traitement du Covid-19.»

Une meilleure coopération internationale

Par ailleurs, le directeur général de Sanofi appelle à une plus grande coopération internationale sur l’ensemble de la chaîne de l’hydroxychloroquine, dans l’éventualité où celle-ci se révèle sûre et efficace dans la prise en charge du Covid-19. « Ce virus n’a pas de frontières. Il est essentiel que les organisations internationales, les États, les fabricants et tous les acteurs de la chaîne de l’hydroxychloroquine travaillent ensemble de manière coordonnée pour faire en sorte que tous les patients susceptibles de bénéficier de ce traitement potentiel puissent y avoir accès. Si les études en cours s’avèrent positives, nous espérons que notre don jouera un rôle important pour les patients. »

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !