En Charente-Maritime, l’entreprise Shark Robotics travaille depuis plusieurs semaines sur l’élaboration d’un robot capable de nettoyer les zones infectées par le coronavirus. Une bonne nouvelle, sachant que le virus peut rester jusqu’à plusieurs jours selon le type de surface contaminé.

Il s’agit d’une révolution technologique en cette période de crise sanitaire. Une entreprise basée à La Rochelle a mis au point un petit robot, baptisé Rhyno Protect, permettant de décontaminer jusqu’à 20 000 m2 de surface en 3 heures. Etant modulable, celui-ci a été pensé pour répondre au besoin du personnel hospitalier et s’adapte aux différents lieux de vie dans lequel il sera déployé, comme les hôpitaux, maisons de retraite, métros ou encore aéroports.

Shark Robotics est une PME spécialisée dans la robotique terrestre et l’un des leaders sur le marché européen dans son domaine. Créée en 2016, elle conçoit et fabrique des robots haut de gamme, dont l’un des modèles a notamment servi à aider les pompiers lors de l’incendie de Notre-Dame de Paris l’an dernier, Colossus. De celui-ci a été conceptualisé Rhyno Protect.

Contactée, l’entreprise se dit prête à « participer à l’effort de guerre, à notre manière, en créant une solution robotique pour protéger l’homme dans ses tâches les plus dangereuses. Pour l’instant, la production fonctionne au ralenti, nous attendons le feu vert des autorités pour en produire davantage. En deux mois, nous aurions la capacité de créer une centaine de robots, mais pour cela il nous faut des moyens. »

La force de la société est certainement le fait que tous ses produits sont made in France, évitant la problématique des importations de produits. « Nous avons réalisé nos premiers tests avant-hier, maintenant nous attendons de voir si l’Etat nous permet de continuer notre activité et de travailler avec lui dans cette lutte. »

Un robot multi-usages

Plusieurs études européennes ont démontré que le virus peut rester jusqu’à plusieurs jours selon le type de surface contaminé. Pour les zones confinées telles que les hôpitaux, une option épuration de l’air est également proposée pour assainir l’air ambiant et tuer jusqu’à 99,99% des micro-organismes pathogènes en suspension grâce à une lampe UVC. Le robot fonctionne grâce à un système de micro-pulvérisations pour une pulvérisation à 360°.

, Rhyno Protect, un robot made in France pour décontaminer les zones infectées, Made in Marseille
©Sharks Robotics

Multi-usages, il peut également transporter du matériel médical, des vivres ou de l’eau grâce à sa panière de rangement et aussi transporter des personnes affaiblies grâce à un porte-brancard. Ces options sont interchangeables en moins de 30 secondes par un opérateur. Ce robot made in France permet de réduire considérablement les risques de contaminations et d’infection grâce notamment au fait qu’il soit télécommandé.

« Notre but est vraiment d’aider les hommes qui oeuvrent quotidiennement dans la lutte contre le virus en leur donnant une solution efficace leur permettant de se protéger du danger, conclut l’entreprise. L’homme est toujours au coeur du processus de décision, Rhyno Protect est télécommandé donc nous avons toujours le pouvoir sur lui. Mais il a cette faculté de ne pas nous laisser nous confronter directement au danger, et c’est ça sa réelle plus-value. » Et, si les autorisations sont données, peut-être les Marseillais pourront voir cette nouvelle technologie débarquer dans leurs rues.

Toutes les informations sur leur site.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !