Une nouvelle grande salle de concerts ouvre demain à Aix-en-Provence. Son nom ? 6MIC, comprenez “sismique”. A deux pas de la fondation Vasarely, ce nouvel écrin culturel ne passe pas inaperçu avec son architecture semblable à un gros rocher, imaginée par Rudy Ricciotti.

6MIC est la nouvelle salle de concerts d’Aix-en-Provence. Elle propose des musiques dites actuelles : du pop rock, des musiques électroniques et urbaines, du jazz… Demain aura lieu le premier événement intitulé “Première secousse du 6MIC”. La billetterie affiche déjà complet pour venir écouter la musique actuelle de chanteurs essentiellement locaux. La programmation est également bien remplie : Ayo, Catherine Ringer qui chante les Rita Mitsouko, ou encore Ben L’Oncle Soul monteront sur scène avant fin avril. Les artistes provençaux seront souvent en haut de l’affiche comme Kamaï et Kemmler.

Une vrai signature architecture minérale

Sur sa façade, le béton gris projeté en relief sur un bloc de béton tout à fait classique, donne des airs de roches volcaniques au lieu. Avec une grande salle et une petite salle de deux jauges différentes et 5 studios d’enregistrement mis à disposition pour accompagner les chanteurs de musiques actuelles de la répétition à la diffusion.

La grande salle :
· Tout debout : 2000 places modulables par rideau de jauge
· Assis/debout : 1100 places (430 en gradin et 670 debout)
· Tout assis avec parterre : 800 places
· Tout assis gradins uniquement : 430 places
· Podium PMR

La petite salle :
· Tout debout : 800 places modulables par rideau de jauge
· Tout assis gradins uniquement : 250 places
· Version cabaret : table de bistrot avec chaises : 120 places
· Podium PMR

 

 

Un lieu vivant et de qualité

Mais, le 6MIC n’est pas un simple lieu où les arts se mêlent. “Ici, tout est conçu pour que la qualité artistique, la qualité acoustique et l’accueil soient irréprochables“, nous explique Guillaume Giraud, directeur de la communication du 6MIC. En effet, sa salle d’accueil se compose de deux bars, dont un de plus de 20 mètres de long, et d’un patio donnant sur une cour intérieure. Cette pièce devrait même se transformer en restaurant pour permettre à ceux qui travaillent aux alentours d’y venir déjeuner.

Depuis l’espace repas appartenant aux loges des artistes, on peut apercevoir une vue imprenable sur le patio et sur les champs aixois. L’architecture se fond dans le paysage sauvage et devrait même se végétaliser afin que ses passants puissent écouter de la musique (presque) en pleine nature.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !