L’Assemblée nationale a adopté jeudi 13 février 2020, un texte de loi pour geler les matchs de football la journée du 5 mai, date du drame de Furiani qui avait causé la mort de 18 personnes et fait 2 357 blessés.

Le 5 mai 1992, avant le coup d’envoi de la demi-finale de Coupe de France entre Bastia et l’Olympique de Marseille, l’effondrement tragique d’une tribune provisoire du stade de Furiani. Depuis plus de 25 ans, les familles des victimes, réunies dans un collectif, se battent pour l’interdiction des matchs le 5 mai.

Cette loi prévoit de modifier le Code du sport pour qu’aucun match de foot ne se déroule à cette date dans les compétitions de Ligue 1, de Ligue 2, de Coupe de France et pour le Trophée des Champions. Pour le football amateur, les députés ont voté des amendements en faveur de l’organisation d’une minute de silence et du port d’un brassard noir.

La proposition de loi doit maintenant être examinée par le Sénat.

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !