L’Étang de Berre connaît des difficultés sur le plan écologique depuis plusieurs décennies. Dégradation des écosystèmes, qualité de l’eau, pollution… Les habitants sont invités à donner apporter leurs idées dans le cadre d’une grande consultation publique organisée par l’Assemblée nationale.

Aujourd’hui, l’écosystème de l’Etang de Berre est menacé par l’industrialisation et l’urbanisation de ses rives… Cette consultation en ligne, qui se compose d’un questionnaire à choix multiple et d’une plateforme permettant des contributions libres, a pour ambition de recueillir les observations et les idées de toute personne qui le souhaite, et en particulier des riverains de l’Étang.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre du projet de réhabilitation de l’Etang de Berre, décidée en septembre dernier par la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée Nationale. “Nous souhaitons récolter l’avis des premiers concernés : les citoyens” a précisé Jean Marc Zulesi, député LREM de la 8ème circonscription des Bouches du Rhône.

Cette consultation, disponible jusqu’au 6 mars, est divisée en deux parties : un QCM sur les activités pratiquées en lien avec l’Etang de Berre et sur sa qualité des eaux et une plateforme où tout citoyen peut apporter sa vision sur les futurs aménagements.

La consultation est hébergée par le site de l’Assemblée Nationale : assemblee-nationale.fr

Le contexte

L’Étang de Berre constitue l’une des plus grandes lagunes européennes. Les évolutions de son aménagement ont entraîné des modifications importantes de son état écologique, du fait notamment des pollutions subies par l’Étang et des variations de la salinité de ses eaux. Ainsi, la pêche a dû être interdite en 1957 puis des épisodes de prolifération d’algues colorées se sont déroulés.

L’apport concomitant d’eau salée, par le canal de Caronte, et d’eau douce, par l’intermédiaire de la centrale hydroélectrique de Saint-Chamas, entraîne des phénomènes de stratification des eaux, l’eau douce et l’eau salée ne se mélangeant pas, ce qui est néfaste à la vie aquatique. En conséquence, l’Union européenne a imposé, en 2006, une restriction des rejets d’eau douce dans l’Étang.

Par ailleurs, l’Étang de Berre est le réceptacle d’éléments nutritifs (azote et phosphore) issus des activités humaines. Ils provoquent des phénomènes d’eutrophisation, qui se manifestent par la prolifération des algues et par la disparition des autres formes de vie aquatique.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !