L’enseigne marseillaise Spok poursuit sa croissance avec l’ouverture de nouveaux points de restauration en France, met un terme à l’utilisation des bouteilles plastiques, et innove, en ouvrant un restaurant-conteneur dans le 9e arrondissement de Marseille.

Spok ! Vous avez certainement déjà vu cette enseigne, voire même poussé la porte de ces restaurations qui fleurissent un peu partout en France.

Eh oui ! Car depuis sa création par Christophe Juville en 2005 dans la cité phocéenne, Spok est devenue une référence nationale, avec ce concept simple et efficace : proposer une offre rapide et saine, dans un bon rapport qualité-prix. « Il y avait à l’époque un important marché sur ce créneau, c’était complètement inexploré », explique le fondateur, attablé, dans son restaurant rue de La République.

Le concept séduit dès les premiers mois et donne naissance à six premières ouvertures à Marseille, avant de se développer dans l’Hexagone.

Deux prochaines ouvertures à Marseille

Aujourd’hui, Spok compte 32 espaces de restauration, de 50 à plus de 170 m2 (le 32e a ouvert la semaine dernière à Rennes), dont 13 à Marseille. Onze nouvelles ouvertures sont prévues en 2020, dont deux dans la cité phocéenne : au cœur de la tour La Marseillaise et au Technopôle de Château-Gombert dans le 13e arrondissement, à Marseille.

En février, un Spok prendra aussi ses quartiers à Nanterre/La Défense, et a été pensé comme un véritable centre de formation pour accompagner le développement du réseau en plein boom. D’ailleurs, l’objectif est d’atteindre une cinquantaine de points de vente avant fin 2020, « et c’est plutôt en bonne voie », assure Christophe Juville.

Cuisine de saison, produits bruts et plats du jour préparés sur place

Le groupe se démarque par sa cuisine du monde, avec de fortes influences des saveurs d’Asie, mais aussi très ancrée dans la Méditerranée. L’enseigne laisse libre cours à l’esprit créatif du chef de réseau Kévin, qui élabore des recettes originales.

Des créations culinaires de saison, préparées avec 100% de produits frais et qui se retrouvent dans la gamme de trois à quatre plats du jour, à consommer sur place ou à emporter. D’ailleurs, l’enseigne ne dispose d’aucun congélateur, ni de laboratoire. Les chefs se mettent aux fourneaux très tôt le matin, pour ensuite placer les préparations dans les vitrines réfrigérées.

, Spok installe son nouveau restaurant éco-responsable dans un conteneur, Made in Marseille
Kévin, chef de réseau Spok. © Spok.

Spok se met en boîte

L’innovation fait partie de l’ADN de Spok. Le groupe a testé, gare de Lyon à Paris, une offre de restauration d’un nouveau genre : l’installation d’un Spok dans un conteneur, tout en proposant la même expérience gustative que dans tous les autres restaurants. « C’est un projet qui séduit beaucoup, et qui a très bien fonctionné à Paris. Du coup, on est resté deux ans », souligne Christophe Juville.

Un pari réussi, si bien qu’il a décidé de le répliquer dans la deuxième ville de France. Transportable facilement modulable, entièrement équipé, le conteneur Spok est en activité depuis le début de la semaine dans une zone de bureaux, dans le 9e arrondissement de Marseille (parc de Marseille Sud – face à la Comex).

Aux commandes, Camille et Fabrice, deux frères passionnés déjà à la tête du Spok Saumaty. L’idée est d’expérimenter ce nouveau concept et, s’il est concluant, le bâtir « en dur » avec un bâtiment. Un permis de construire a d’ailleurs déjà été déposé dans ce sens.

, Spok installe son nouveau restaurant éco-responsable dans un conteneur, Made in Marseille
© Mona Grid.

« On n’est pas parfaits, mais on se bouge » pour la planète

L’année 2020 marque aussi un tournant dans la gestion de l’entreprise. Face aux enjeux environnementaux, Spok lance sa campagne « On n’est pas parfaits, mais on se bouge ». Et l’une des actions phares est la fin de l’utilisation des plastiques. Place aux bouteilles en verre, avec de l’eau filtrée en carafe. « C’est très lourd à mettre en place avec des poubelles de tri aussi dans tous les restaurants, mais c’est un enjeu », poursuit Christophe Juville.

En février, Spok lance également un nouveau programme de fidélité qui encourage et récompense les clients qui viennent avec leurs propres contenants et ceux qui choisissent de se passer de tout packaging jetable. Un cabas en coton bio conçu sur-mesure sera disponible pour emporter son déjeuner au mois de mars.

, Spok installe son nouveau restaurant éco-responsable dans un conteneur, Made in Marseille
Fabrice et Camille. © Spok.

Des collaborations inédites

Depuis novembre, pour célébrer leurs racines communes, les deux Marseillais Spok et American Vintage ont imaginé une collaboration inédite associant leurs savoir-faire. Les équipes d’American Vintage ont dessiné le nouveau vestiaire des équipes Spok (tee-shirt, blouse…) en s’inspirant des vêtements de workwear américains. Imaginée dans les toiles de coton iconiques de la maison, cette mini-collection de trois pièces aux allures utilitaires s’inspire des vêtements de workwear américains et de l’élégance minimaliste japonaise. Un trio pensé pour laisser le corps libre de ses mouvements.

Ensemble, ils ont également donné naissance à une recette originale et inédite de ramen au poulpe. L’occasion de mettre à l’honneur la gastronomie marseillaise chère aux deux labels, avec un bouillon réconfortant, du poulpe mariné, les généreuses nouilles udon, un mix vivifiant de fenouil, céleri, carottes, basilic et piment.

Toujours dans l’optique d’offrir une cuisine plus saine et raisonnée, Spok pourrait signer de nouvelles collaborations dans le courant de l’année, avec des chefs de renom… où les créations culinaires sans gluten pourraient surprendre !

, Spok installe son nouveau restaurant éco-responsable dans un conteneur, Made in Marseille
La recette originale et inédite de ramen au poulpe née de la collaboration entre Spok et American Vintage.
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !