La CCI Métropolitaine Aix-Marseille lance le premier laboratoire du territoire, dédié à l’intelligence artificielle, en partenariat avec des leaders mondiaux et des partenaires locaux. Ouverture au printemps prochain au Palais de la Bourse.

Bienvenue dans le monde de la « rIAlity ». Au printemps prochain, le Palais de la Bourse ouvrira les portes d’un « lab sur l’IA ». Un espace unique d’expérimentations dont la création devient possible grâce au partenariat avec Microsoft France et Sopra Steria. L’intelligence artificielle est aujourd’hui au cœur de la stratégie de transformation digitale de toutes les entreprises, qu’elles soient start-up, PME ou grands groupes.

Installé à terme sur une surface de 300 m 2, ce laboratoire sera déployé en plusieurs phases au cœur de l’édifice. Différentes salles de la CCIAMP seront équipées de mobilier et en dernières technologies. Les travaux débutent dès la semaine prochaine, dans les salles nord sur un peu plus de 250 m2, répartis sur des espaces modulables (salles, salons de réception, pièces travail…) en fonction des besoins, des clients et des utilisateurs.

Un lab IA pour qui ?

L’idée est de permettre « d’acculturer les collaborateurs, acquérir de nouvelles compétences pour être dans le monde d’aujourd’hui et de demain », souligne Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce de d’industrie métropolitaine Aix-Marseille (CCIAMP), à l’heure de la présentation de « rIAlity ». L’objectif est de permettre « aux TPE PME de pouvoir bénéficier des mêmes outils et du même niveau de technologies que les grandes entreprises ».

, Un laboration dédié à l’intelligence artificielle prend ses quartiers au Palais de la Bourse, Made in Marseille

Entreprises, personnes en formation ou en reconversion, porteurs de projets, étudiants, lycéens, et même collégiens… y seront accueillis, pour gommer l’idée que les nouvelles technologies sont réservées à une élite. « Ça doit bénéficier à tous », insiste Jean-Luc Chauvin. « Ce qu’on va faire ici, c’est qu’à travers les entreprises, mais aussi les demandeurs d’emploi, on va faire de l’inclusion. On va permettre à monsieur et madame Tout-le-monde de voir que ce n’est pas si compliqué que ça. Cela va permettre de faire grandir nos entreprises et notre territoire plus vite et faire en sorte d’avoir un coup d’avance sur le XXIe siècle ».

Quels objectifs ?

La vocation du lab est de devenir un espace à disposition de la curiosité qui s’est nourrit des idées de bonnes pratiques, piochées à l’étranger, pour fixer six grands enjeux : la compétitivité des entreprises ; la data ; l’appropriation ou l’acculturation ; la montée en compétences ; l’écosystème (travailler en co-construction avec les forces du territoire), et la convergence entre le monde académique et les entreprises. « L’objectif de « rIAlity » est de faire du territoire métropolitain un expert outillé pour saisir toute la puissance de l’IA », explique Nathalie Dumas-Lamborghini, élue à la CCIAMP et conseillère de Jean-Luc Chauvin.

, Un laboration dédié à l’intelligence artificielle prend ses quartiers au Palais de la Bourse, Made in Marseille

Sur la base de ces axes stratégiques, les expérimentations se concentreront sur six secteurs d’activités propices aux usages : le maritime et la logistique ; la santé ; le numérique et les industries créatives ; l’aéronautique et la mécanique ; l’énergie et l’environnement et enfin le tourisme et l’art de vivre.

Opportunités, acculturation, inclusion et formation rythment aussi la feuille de route sur laquelle planchent les partenaires du projet. Pour Enrique Lopez, directeur de l’IA chez Microsoft France, l’intelligence artificielle n’a jamais autant été dans l’air du temps « car on est à la convergence de trois choses : la puissance de calcul, les données et l’algorithmie. Ce mélange fait naître beaucoup de scénarios, donc beaucoup d’innovations. L’intelligence artificielle, c’est aussi une énorme opportunité à saisir pour beaucoup de secteurs d’activités de se transformer, d’innover et cela nécessite de la montée en compétences ».

La formation à travers des cas pratiques

La formation va jouer un rôle majeur au sein du lab. Sopra Steria, leader européen du conseil du service numérique et de l’édition de logiciel, accompagne ses clients dans leur transformation digitale. Partenaire fondateur du projet « rIAlity », elle souhaite sensibiliser les professionnels et les futurs talents à l’intelligence artificielle et faciliter l’émergence de nouveaux projets.

, Un laboration dédié à l’intelligence artificielle prend ses quartiers au Palais de la Bourse, Made in Marseille

L’agence mettra donc son expertise au service de l’écosystème. Elle s’engage à un accompagnement tout au long de l’année, destiné aux professionnels comme au public moins averti. Des actions sont déjà planifiées en 2020 : comme des interventions d’experts, des ateliers destinés aux lycéens et étudiants de toutes les filières « pour leur donner les clés pour comprendre l’’IA, développer la mise en pratique et l’expérimentation à travers des cas d’usage », explique Caroline Lebrard, directrice Conseil Région Méditerranée Sopra Steria.

Hackathon et challenges pour les étudiants en informatique et numérique viendront aussi rythmer la vie du lab.

Sopra Steria s’engage aussi à mettre à disposition des démonstrateurs de ses « projets très concrets pour permettre à tous les publics d’expérimenter et toucher du doigt les apports de l’IA ».

Créer une école de l’intelligence artificielle

Laurence Lafont, chef opérateur et membre du comité exécutif Microsoft France souhaite capitaliser sur les atouts de Marseille, pour faire « de ce territoire, un territoire d’excellence », suivant l’objectif du groupe « de s’assurer de permettre à chaque individu et chaque organisation du territoire de réaliser ses ambitions grâces aux nouvelles technologies ».

Sa vision de cette mise en mouvement porte sur trois sujets : rapprocher les innovations au plus près des entreprises « sur le territoire pour tous ». Travailler sur la confiance et l’inclusion. Dans le cadre des débats sur les risques liés à l’IA « il y a un travail de fond et de vulgarisation à faire » ; et la reconversion. Et là, elle appelle d’ailleurs de ses vœux à l’ouverture d’une école de l’IA à Marseille.

Les partenaires fondateurs sont en discussion avec plus de 25 partenaires locaux parmi lesquels Simplon, organisme qui forme les personnes éloignées de l’emploi aux métiers du web et s’inscrit dans une démarche RSE. D’ailleurs, ils travaillent avec Microsoft et la CCIAMP sur l’ouverture d’une formation sur l’IA. Quand on vous dit que l’IA est partout !

, Un laboration dédié à l’intelligence artificielle prend ses quartiers au Palais de la Bourse, Made in Marseille
(de g. à d.) : Laurence Bricteux, directrice de Simplon Paca, Nathalie Dumas-Lamborghini, conseillère du président de la CCI Métropolitaine Aix Marseille Provence, Fabrice Coquio, président d’Interxion, Eneric Lopez, directeur de l’IA chez Microsoft France, Caroline Lébrard, directrice Conseil Région Méditerranée de Sopra Steria, Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Métropolitaine Aix Marseille Provence, Laurence Lafont, chief operating officer et membre du comité exécutif de Microsoft France et Emmanuelle Leneuf, fondatrice du Flashtweet. © N.K.
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !